~~ Belette Sauvage ~~

C'est le doux nom d'un bel animal, mais c'est surtout la traduction brute de "Wild Weasel". Grande tradition d'avions utilisés par les USA afin de garantir un strike des plus efficaces. On envoie en avant quelques avions de guerre électronique pour détruire le maximum de radars et de défense A/S sur le chemin, et ensuite on est peinard (ou presque) pour faire le vide...! plus facile à écrire qu'à faire bien entendu.

Toute cette histoire commence avec le début de la guerre du Viet Nam en 1965, des équipages volontaires utilisaient des F-100 F Wild Weasel I avec des cellules assez vieillissantes et désormais inadaptées aux nouvelles menaces.

Rapidement, en 1966, il est décidé de transférer cette charge de travail au F-105 F, mieux équipé au niveau du radar, et qui possède un équipement de brouillage, mais surtout dispose d'un plus grand panel d'armement. 61 de ces avions furent finalement convertis en F-105 G Wild Weasel III.
La production arrêtée en 1964, ainsi qu'une usure prématurée des cellules de F-105, mirent un terme à la carrière de cette version. Une réflexion était déjà en marche pour un avion aux meilleures capacités et surtout plus sophistiqué. Le F-4 fût retenu comme base. Le modèle C en l'occurrence pour 36 de ces derniers, transformés en EF-4 C Wild Weasel IV. Puis le F-4 E avec 106 appareils mis au standard F-4 G Wild Weasel V. Mis en service à partir de 1978 (premier vol en '75), le modèle G prit part à la Guerre du Golfe en 1991 et son service dura jusqu'en 1996.
A ce jour ce sont des F-16 CJ/DJ et Block50, qui sont utilisés pour les missions SEAD (Suppression of Enemy Air Defense) dont la production a débuté en 1991.

Le devise officieuse des équipages de
Wild Weasel tient en cinq lettres : YGBSM "you gotta be shitting me", ce qui grosso modo peut se traduire par "tu dois être en train de te foutre de moi". Telle aurait été la réponse d'un des premiers officiers de guerre électronique quand on lui a annoncé pour la première fois quelle sera sa mission !!!
En outre, la dangerosité des missions était telle, qu'il fallait une cohésion totale entre le pilote et son OSA (Officier Système d'armes), que certains équipages fraîchement diplômés du "Weasel College" prenaient part à une parodie de mariage......!!!

Alors "plouf-plouf", on va parler de belette mais de laquelle ? Quel modèle la Mirage Factory a t-elle décidé de vous offrir ? Et bien pour coller le plus possible à la réalité, Bpao a pris un modèle existant comme base, lui a viré son canon, un M61A1 Gatlin... quoi j'en ai déjà trop dit ? bon ok, voilà une nouvelle production de grande qualité :




~~ LE F-4G
Wild Weasel ~~

Le modèle donc est le F-4 E de Thirdwire, porté au total de 12335 polys suite à aménagements, notamment la modification du nez. Crab_02 pour l'ajout d'un HUD dans le cockpit qui lui, a reçu une mise à jour.

Modification des trains par Bpao sur une suggestion de Crab_02, ajout du réceptacle de ravitaillo [si seulement un jour (note du créateur)], bidons refaits à neuf, ajout des rails de lancement LAU-117 (pour missile AGM-65 Maverick) et LAU-118 (pour missile AGM-88 HARM,Highspeed Anti Radiation Missile). Pour info, ces lanceurs intègrent généralement l'interface Avion/Missile. Au départ le F-4 G emportait les missiles AGM-45 Shrike et AGM-78 Standard ARM.


La cellule retenue du F-4 E Block 41 de 1969, le fût pour :

    - la capacité interne en carburant
    - les moteurs plus puissant, des J79-GE-17, et fumant moins surtout
    - le radar Westinghouse AN-APQ 120 auquel été ajouté un nouveau processeur numérique
    - des becs de bord d'attaque légèrement améliorés

La suppression du canon ou plutôt son remplacement par un radar d'alerte et d'attaque AN-APR 38 RHAW, fût une des grosses modifications effectuée chez Mac Donnell Douglas.52 antennes étaient disséminées sur l'avion, dont les principales dans le nez/carénage, ce dernier était refroidit directement par admission d'air sur ses côtés. Les autres antennes sont disposées dans une nacelle en sommet de dérive ainsi que 8 sur le fuselage pour réception de signal omnidirectionnel à faible bande. 5 autres antennes sur l'avion donnaient la direction exacte de la menace, sur un écran, à l'OSA sis en place arrière.

C'est ce radar qui va, dans le cadre d'une action opérationnelle, trier les menaces et les lister par priorité, et ce jusqu'à 15 cibles. Les menaces sont programmables via une bibliothèque contenue dans le logiciel RHAW, noeud de ce système. Une fois la menace répertoriée et l'arme choisie, le logiciel se charge de tout, laissant à ce moment là le choix au pilote d'utiliser le relief pour se cacher et effectuer un tir aveugle.
A l'époque, une attaque typique "shrike" se déroulait comme ceci : arrivée en radada, on tire 4.5G, on se retourne, on tire 5G et on balance le missile, ensuite on fonce vers le sol, soit pour une attaque bombe classique, soit pour rentrer au bercail et fissa...!
Depuis l'arrivée de l'AGM-88 et -65 et de leurs portées respectives beaucoup plus importante, le F-4 G était en mesure de tirer sans être au vu et au su de l'adversaire.





Quand l'HARM n'est plus en mesure d'être tiré, c'est le Maverick qui prend le relais.
Toute une gamme de bombes conventionnelles ou combinées peut
aussi être employée, telle les CBU-58/58/71/87 & 89, les MK-20 et les BL-755, pour un total maximum de 5 600 kg. La masse maximale au décollage étant de 27 900 kg.
L'AN-ARN 101 (Loran) permettait une navigation à longue distance, car avec le plein interne 2 400 kilomètres étaient franchissables. Le tout propulsé à mach 2 par les General Electric, avec un plafond ops de 18 200 mètres.

Pour son autoprotection le F-4 G pouvait emporter 4 Sidewinder sous pylônes ainsi que 4 Sparrow dans les logements de fuselage. Il est bon de noter qu'en lieu et place des 2 AIM-7 avant, il pouvait emporter les pods de brouillage ALQ-119 et de contre mesures ALQ-141. Ces 2 brouilleurs sont souvent mis en veille pour ne pas interférer avec le RHAW. ECM on board, ainsi que chaffs et flares sont au programme.


Les unités de l'USAF à être équipées de cet avion sont :

3rd TFW, 90th TFS
35th TFW
37th TFW (561th TFS, 563rd TFS, 562nd TFTS)
52nd TFW,
23 TFS, 81st TFS
4485th Test Squadron
7440th Composite Wing

Et pour l'Air National Guard:


189th TRTF, 124th TRG, Idaho ANG
190th FS, 124th FG, Idaho ANG

La Mirage Factory vous présente ci-dessous les escadrons qu'elle a décidé de vous offrir, elles représentent les trois générations de F-4 G Wild Weasel en service dans l'USAF :

Version Early 1978-1985 : 23ème TFS
561ème TFS
Version G Adv 1985-1989 : 23ème TFS
90ème TFS
Version Late 1985-1996 : 23ème TFS
561ème TFS

Voilà, il ne vous reste plus qu'à utiliser et sans modération ce nouveau modèle livré clé en main, par des passionnés pour des passionnés. Encore une fois le plaisir a été au rendez-vous lors de ces quelques tests, toujours aussi agréables, avec des avions d'une telle qualité...!



Manetsim pour

La majorité de mes tests l'ont été sous WoE avec les tiles de Brain32 disponibles sur Combat Ace, quelques screens sous SFP1 aussi, toutes options au maximum dans les deux simus. Mes remerciements vont droit à Bpao, et tous ceux qui derrière moi relisent le nombre incalculable de conneries que je peux écrire...;)