Le Lion n'est pas mort...

Car bien entendu, il rugit encore et toujours. Non pas seulement dans la savane et ses environs, mais aussi sur les bases de SFP1/WoV et WoE. Encore une fois nous allons nous attarder sur un addon de qualité délivré par la Mirage Factory. Le lionceau a donc bien grandi, l'Israël Aircraft Industries  a bien pris note, avant de se lancer dans la construction, des problèmes rencontrés avec les Nesher, vous comprendrez par ici les Mirage III CJ. Problèmes relatés dans une autre preview concernant ces avion, notamment au niveau du manque de puissance du réacteur et du faible rendement du radar Cyrano II. Nous sommes en 1968, l'IAI met donc pour commencer deux équipes au travail afin de définir et trouver un moteur adéquat pour ce projet, l'une décortiquant le Rolls Royce Spey, l'autre se concentrant sur le General Electric J79.

C'est le J79 qui est choisi, pour une simple est bonne raison, c'est qu'Israël vient de se munir de Phantom équipés de J79, une clause du contrat leur permet en outre de fabriquer ce moteur sous licence. On décide alors de tester ce moteur en condition réelle, on l'adapte sur un Mirage III BJ et au cours de l'année 1970 les premiers tests sont réalisés.
Ces tests permettent de définir les futures caractéristiques de l'avion en projet, sachant que l'IAI veut s'inspirer au maximum du Nesher. On décide donc de garder l'avant du fuselage, de raccourcir l'arrière mais d'agrandir le diamètre afin d'y insérer le J79 dans sa version GE-17. Les entrées d'air devront être agrandies afin que le moteur aie une meilleure "respiration", mais aussi un meilleur écoulement d'air refroidissant. Il faudra ajouter à la base de la dérive un goulet d'air permettant le refroidissement du dispositif de postcombution. Le train d'atterissage sera quant à lui renforcé. Il faudra en outre que cet avion soit multirôle, interception et attaque au sol devront en être les caractériqtiques principales.
L'habitacle et le cockpit recevront une mise à jour conséquente, mais surtout avec l'introduction d'électronique locale avec entre autre le radar de conduite de tir Elta EL/M 2001. Enfin des plans canards devront être installés afin d'assurer une meilleure manoeuvrabilité et stabilité de l'ensemble.

Le Kfir "LION" est ainsi défini, un cahier des charges concret aboutissant à la construction et au vol du premier prototype en 1973, ce sera le modèle C1. En 1974 la mise en service sera effective, mais c'est seulement une année plus tard qu'il sera présenté au public.



En interne cet avion possède deux canons DEFA  553 de 30 mm avec 140 obus dans chaque magasin. En externe, le panel des charges est assez conséquent, avec les Shaffir II, Python III et diverses armes air/sol (GBU, AGM etc etc), ainsi que des réservoirs pendulaires. Seulement 27 exemplaires ont été construit et  rapidement des évolutions vont apparaitre, notamment les plans canards plus grands et en flèche aboutissant à la version C2. Ceux-ci apportant une meilleure stabilité à l'avion avec une mise en service en 1975. Les ailes ont été aussi retravaillées à partir de ce modèle avec une "dent de scie" centrale sur le bord d'attaque et deux points d'emport additionnels sous les ailes.

Il faut attendre 1987 pour voir arriver une version définitive au projet initial, le Kfir C7 équipé du J79-GE J1E ainsi que d'un radar doppler Elta EL/M 2001B.  le train d'atterissage est encore renforcé. Le C7 avait maintenant une vocation air/sol contrairement aux premières versions du Lion, avec option AGL (ajout de pylônes compatible avec les grosses bombes US), ce qui constituait un grand pas en avant dans l'attaque de précision.

La base de cette présentation est l'intégration du Kfir dans les effectifs de US Navy, par le biais d'une location à l'Armée de l'Air Israélienne de 12 Kfir C1, renommés F-21 A par les Américains, ils ont été intégrés à NAS Océana au sein de la VF-43 afin de servir d'agresseurs. Pour eux l'avion avait les caractéristiques du Mig-21, largement utilisé encore à l'époque par les pays alliés de l'URSS. Les F-21 A étaient repeints à leur arrivée en deux tons de gris, ces avions ont été remplacés tout début 1988 par des F-16 N et sont retournés en Israël en mars de cette même année.
L'USMC loua aussi des Kfir, 13 en tout, renommés comme ceux de US Navy F-21 A, utilisés dans les même circonstances, ils étaient basés à Yuma dans l'Arizona au sein de la VMFT-401 en 1987. Certains ont été repeints en deux tons de gris, d'autres ont gardé le camouflage type Israélien. Fin de l'année 1989 ils ont été remplacés par des F-5 E Tiger II obtenus auprès de l'USAF, mettant un terme à l'utilisation des Kfir/F-21 A LION au USA.

Les Kfir C1 sont donc la première évolution de cette nouvelle création de la Mirage Factory, reconnaissables à leurs plus petits "canards" sur les entrées d'air. Tous les avions présentés ci-dessous seront dans les différents packs que nous vous proposerons :

Kfir C1 du 101 Squadron de l'Heyl Ha'Avir 
F-21 A de la VF-43 de la Navy
F-21 A de la VMAT-401 de l'USMC
Ce modèle est composé de 11350 polys et 7735 pour le pit.


Les Kfir C2, seconde évolution de l'avion, avec notamment les plans canards agrandis et en flèche :

KFir C2 du 109 Squadron Valley
Kfir C2 du 149 Squadron Smashing Valley
Ce modèle est composé de 12310 polys et 8740 pour le pit.


Les Kfir C7, dernière évolution, nouveau radar, nouvelles ailes

Kfir C7 du 144 Squadron
Ce modèle est composé de 13244 polys et 9476 pour le pit.


Tous ces skins et decals sont l'oeuvre de Sundowner, les modèles de vol par
Kreelin afin d'apporter un comportement des plus réaliste à l'avion.

Vous noterez que chaque modèle a son cockpit dédié et un HUD fonctionnel gerés par Moonjumper
et Kesselbrut l'épaulant dans cette éxercice afin d'apporter des jambes à nos pilotes, le tout aux petits oignons de Bpao. Sur le C7 vous verrez aussi un écran vous rappelant la position de vos armements suivant la configuration retenue au départ... la réalité on s'en approche, on la frole, en un mot la qualité est là :

C1/F-21
C2
C7

Les avions sont équipés d'ECM, Chaffs et Flares

Le comportement de cet avion delta est grandement aidé par ces plans canards, d'où une meilleure manoeuvrabilité en virage et sous facteur de charge, mais cela reste un Delta, inspiré pratiquement en totalité par l'IAI des Mirage Français, donc méfiance et vigilance seront de rigueur dans vos "Six"... il n'en reste pas moins que dans vos "midi", ça ne se passera pas mal du tout !!!




Les screens de cette preview sont tous issus de l'excellent terrain Israel2 de Gepard, intégré dans WoE.


L'équipe au grand complet:

3D : Lologramme pour la base, Bpao pour la finalité
Skins : Sundowner (cet homme est une machine, commentaire de Bpao)
FM : Kreelin
Avionique : Moonjumper
Hangar screen : Bpao
Loading screen : Camouflage
Cockpit : Bpao


Les remerciements habituels aux testeurs divers, private joke pour Bpao qui n'en finira pas de nous surprendre avec ses modèles, ses créations et sa persévérence afin de faire vivre la série des jeux de TK.

Manetsim pour