Thrustmaster HOTAS Warthog Preview

par Joe Keefe et Panther * Stéphanie * Lessentine
Traduction CK_Fougasse

Bonjour
ceci est la traduction d'un article de SIMHQ sur la preview du Thurstmaster Warthog à l'E3 Mardi dernier....
http://www.simhq.com/_commentary/all_101b.html

 

  

Mardi soir, Thrustmaster a organisé une avant-première (en marge de l E3 de Los Angles) afin de dévoiler son nouveau Warthog HOTAS.

Ce nouveau HOTAS est une réplique en métal d'un Joystick A-10C, de sa manette des gaz, et de son panneau de commande qui offre une gamme de caractéristiques impressionnantes .
Il est officiellement agréés par l'US Air Force.

La présentation de Thrustmaster a commencé en montrant les différents prototypes HOTAS Warthog, avec un model en résine du bloc "throttle" et les trois étapes du manche du joystick (moulé en résine, métal non peint, et produit près-finis).

 

Boutons et les axes

Le joystick HOTAS Warthog est très similaire au Cougar, même s'il y a eu quelques changements dans les boutons et la construction des interrupteurs. Il existe quatre boutons, un chapeau 8 positions, et trois chapeaux quatre postions (dont un avec une action push-down).
Pour ceux qui connaissent le Cougar, le bouton de tir S2 a été repensé, le S4 pour sa part est maintenant conforme a celui du vrai F-16

Ce dernier n étant pas présent dans le vrai A-10C est amovible afin de pouvoir créer une réplique exacte.
Thrustmaster a déployé beaucoup d'efforts pour non seulement de copier le visuel d'un HOTAS A 10C-mais également les sensations. 

Par exemple le ressort du "trigger" (gachette) est prévu pour supporter une pression constante de 7 N/mm avant la premiere détente , puis de 22 N/mm sur une course de 4.5mm pour atteindre la seconde.

   

 

La manette des gaz ,qui peut se séparer en deux (gestion multi moteurs) posséde un Hat de 8 directions, et un autre à 4 directions avec bouton-poussoir intégré, quatre commutateurs à 3 positions, et un contrôleur de mini-souris.
Les manettes dispose d'un système de poussée intelligent, semblable à celui qui se trouve sur les manettes réelles.
La position ralenti est fixe et non amovible, tandis que la position de post-combustion peut être éliminée en retirant deux vis, puis en inversant une pièce interne. 

Les mannettes ne peuvent pas franchir les butées physiques sans etre soulevées, (ce qui requiert un effort certains) car elles sont de vraies buttées mecaniques.
Il n'y a pas de "valeurs renvoyées" de la manette des gaz en dessous de la position de ralenti, et celles ci sont silencieuses.

Le panneau de commande des gaz est pourvu de :
deux boutons, cinq commutateurs 2 positions, quatre commutateurs à 3 positions, et un axe de trim.

Au total, le Warthog dispose de 51 boutons d'action, deux chapeaux POV, une souris de contrôle , et d'une roulette de compensation (trim).
Tous les axes utilisent des capteurs magnétiques sans frottements à effet Hall appelé Thrustmaster HEART.
Les deux axes du manche sont en 16-bit, les deux manettes des gaz étant en 14-bit, le curseur "slew control" étant lui en 10-bit.

   

 

Le Warthog HOTAS pèse plus de 14 livres soit 6kg350. Une partie de ce poids est due à la construction métallique assez lourde, et au lest supplémentaire intentionnellement ajouté au produit pour créer plus de stabilité. Le manche est amovible via le même system que sur le Cougar, le manche du Cougar et le manche Warthog HOTAS étant complètement interchangeables: si vous avez un Cougar moddé, vous pouvez l'utiliser avec le manche Warthog HOTAS (sans la fonction push-down du Warthog).
Thrustmaster était plutôt très discret sur le mécanisme interne, mais nous croyons qu'il est constitué d' un ressort hélicoïdal et un joint à rotule.

Il n'y a qu'un seul capteur de Hall dans la base du manche, qui est un capteur multi-dimensionnel qui retranscrit la position du manche. Le Joystick est fixé a la base (une plaque en fer ) par 4 vis . La plaque est démontable pour faciliter l'integration du Joystick dans un cockpit.

 

 

 

Les membres de la Virtual Thunderbirds étaient sur place pour des démonstrations du Warthog HOTAS , y compris leur célèbres formations de haut niveaux. Voici Rick "Ray" Charles cherche à garder la formation sur l'aile de Thomas "Teej" Kopp lors d'une formation en cours d'atterrissage.

 

  

 

La base de la manette des gaz est volumineuse et lourde, et ces quelques kilos de métal supplémentaires permettent de diminuer la tendance de celle ci à se décoller lorsque les gaz sont déplacés.
La duretée de la manette est ajustable grace à une molette se trouvant sur le haut du produit .

Les commutateurs sur la base sont solides et ont un "clic" très satisfaisant quand ils sont déplacés. La plupart des boutons sur la base sont rétroéclairés en vert, et les différentes positions d'éclairage devrait finalement pouvoir être contrôlables avec le logiciel de programmation.

   

  

 

Le Warthog ne possede pas de connexion pour brancher un palonnier et aucun développement en cours chez Thurstmaster n'est prévu quand à la réalisation d'un palonnier pour le moment..

 

Logiciel de programmation 

Avec l'arrivée de la Warthog HOTAS, une nouvelle version du logiciel de contrôle et de programmation est prévu par Thrustmaster: T.A.R.G.E.T. (Thrustmaster Advanced pRogramming Graphical EdiTor) TARGET est un logiciel qui supporte la plus part des joystick de Thrustmaster , en particulier le Warthog HOTAS, le T.16000M, le MFD Cougar, et même le Cougar vieux de 10 ans.

TARGET offre de multiples possibilités de programmation, d'affectations par simple glisser-déposer des touches de clavier.
TARGET offre également la possibilité de combiner les manettes dans un contrôleur virtuel, ce qui est utile pour les jeux ne prenant pas en charge plusieurs joystick.
Ceci est particulièrement important étant donné que le manche Warthog HOTAS et la manette des gaz se connectent via deux câbles USB séparés.
Les deux images ci-dessous donnent un aperçu du logiciel.


CK_Fougasse pour www.checksix-fr.com