Test Thrustmaster Warthog
Le cougar passe la main

4. Déballage: (vous en prendrez bien pour 7 kg ??)

La boite munie d'une anse de transport est solide et lourde, la bête pesant bien son poids : plus de 7 kg.
Cette boite solide permettra aux plus mobiles d'entre nous de promener leur Warthog en LAN ou chez les amis sans peur de l'abimer.

Coté bundle rien de bien folichon. Un simple manuel (Quick Start) sans Cd accompagne le Hotas.
Les derniers drivers devant être récupéré chez Thrustmaster (Drivers ).


Pour les personnes n'ayant pas encore eu de HOTAS haut de gamme le premier coup d'œil vous transporte illico dans le monde des amoureux de jolies choses. Le Warthog est à la fois massif, taillé à la serpe (pour la throttle) mais aussi presque sensuel au toucher quand on prend le stick en main.

 

5. Description Joystick (rapide)

Ce qui impressionne en premier c'est l'imposante base, le stick et son mécanisme ne prenant que peu de place TM a décidé de le fixer sur une base très large afin de lui assurer une parfaite stabilité.
C'est une simple plaque bien lourde en métal qui pose l'ensemble et n'est pas là que pour le décorum. Cette base est de plus amovible pour faciliter l'intégration du stick dans un cockpit (nous en parlerons plus bas).
Le joystick est une évolution de celui déjà choisi pour le couguar, une grosse évolution car le design et la qualité des composants y ont beaucoup gagné. Il est toujours en « full metal » : un vrai bonheur à la prise en main. Coté ergonomie c'est « simplement » la réplique exacte du manche du A-10C on peut y trouver à redire mais TM remplit là son objectif : REPLIQUE EXACTE. Les boutons et HAT ont gagné en feeling et les vis Allen donnent un coté très haut de gamme propre et soigné. C'est donc un très bel objet au design et au look léchés, la peinture noire bien mate apporte elle un effet tout droit sorti du cockpit d un avion de chasse !!

Son système de fixation : une bague de serrage, est le même que son ainé (le cougar pour ceux qui n'auraient pas suivi) le stick pourra donc être utilisé sur une base de Cougar moddé par exemple, avec toutefois la perte de la fonction push sur le HAT 4.
TM a donc bien tenu compte des problèmes rencontrés avec le Cougar et a tout mis en œuvre pour les éviter. Le système de « transmission d'axes » a complètement changé.
Nous avons maintenant le droit à un système maison de rotule et de capteur HALL, nous verrons cela en détails dans la partie technique.. Passons maintenant à la grosse nouveauté

     

6. Description Throttle (rapide)

Cette « double manettes de gaz » est LA grande nouveauté de ce HOTAS, du moins la plus visible. C'est également sur ce périphérique que l'on compte le plus de boutons et de HAT (voir section tech).
Contrairement au joystick il n'est pas « Full metal » mais recouvert de métal. C'est un petit regret et un choix qui s'est sans doute imposé pour rester dans une gamme de prix acceptable.

Malgré cela c'est une réplique quasi exacte de ce que nous trouvons dans le Warthog … l'avion . Quand on découvre la throttle on se dit que c'est soit allemand soit anglais, car massif et dessiné a coup de hache !! Qui a dit moche ???
« Vous êtes sur que cela vient d'un A-10C et pas d'un Tornado ?? »
Et puis on se rappelle qu'il provient d'un avion d'attaque au sol et que le coté massif est aussi là pour rendre moins fragile cet équipement dans un environnement assez rude ou bottes et terre sont le quotidien du cockpit.

La throttle est donc en quelques sorte l'opposé du Joystick, elle n'est pas totalement en métal et son design n'a pas la fluidité d'une voiture italienne mais est-ce vraiment ce que on attend d'elle ???
Non bien sur !!
Continuons le coup d'œil, les 2 manettes de gaz sont massives, sans artifices que du fonctionnel. Les HAT sont de très bonne qualité, et les Switch sérieux même si la forme des « profils » surprend un peu au premier abord, » mais ce sont les répliques des vrais qu'on vous dit …. » .
La manette de droite porte la majorité des boutons et HAT, elle profite également d'un « slew control » permettant par exemple la désignation des maverick ou du pod laser.. Il y a pas mal de choses à dire sur ce « slew control » nous y reviendrons donc plus bas. Sur la base qui soutient les 2 manettes est modélisé le « panel instrumental » original, panel qui respire à son tour la solidité et la robustesse. Je sais j'utilise souvent ces deux mots mais c'est l'impression principale qui ressort. Les nombreux « switch » sont de qualité largement supérieure a tout ce que nous avons pu voir à ce jour dans le monde de la simulation ludique.

Nous retrouvons habituellement cette qualité que dans le monde professionnel. Trouver cela sur du matériel grand public est un tour de force de la part de Thrustmaster Avec ce premier coup d'œil nous remarquons que la throttle est en fait à l'image de l'avion Pour faire simple est imagé, nous avons donc une Ferrari dans la main droite et un Hummer dans la gauche.


7. Comparaison avec l'existant:

Comment ne pas mettre le Warthog a coté de son ainé.
On peut voir sur ces photos que le stick du Warthog a nettement été amélioré par rapport a celui du Cougar pour lui apporter un niveau de qualité (réalisme?) nettement supérieur, le stick du cougar faisant finalement plus « Jouet », ce qui n'était pas du-tout notre sentiment lors de la sortie de celui-ci.

 

 

Ghostrider
Barda
Icemaker