voir les articles ►◄ Rubrique:
.:: Preview de Forgotten Battles ::.
Saturday 22 February 2003

Qu'en dire, sachant qu'on ne va se limiter ici qu'à une petite preview?

Affirmons déjà que Forgotten Battles, c'est Il-2 puissance 10. Mais ça reste clairement du Il-2, les défauts du premier opus en moins et un camion-benne d'innovations en plus. Pour les petits nouveaux, je rappelle que Forgotten Battles (FB) est un jeu bel et bien complet, reprenant tous les éléments de Il-2 et s'y substituant: vous n'avez donc pas besoin de Il-2 pour faire fonctionner FB.

Les grosses avancées se retrouvent à tous les niveaux.
- Graphismes
- Options de jeu
- Campagnes
- Choix des nouveaux avions et des théâtres
- IA

Abordons les domaines dans lesquels FB innove réellement, sans trop nous étendre pourtant sur ce qui n'était pas finalisé dans notre version beta. Pour le reste, il vous suffira de vous reporter à la review de Il-2.
La Beta a été testée ici sur un AMD 1Ghz équipé d'une GeForce 4 Ti4600 et de 512 Mo de RAM. JPI a participé à la rédaction de l'article avec moi.

Au niveau des graphismes, on peut tout d'abord relever de nombreuses améliorations, mais le moteur de Il-2 reste grosso modo de rigueur. C'est aussi un avantage, et les gens qui pouvaient faire fonctionner correctement Il-2 sur leur machine ne devraient pas avoir de problème avec FB, moyennant quelques sacrifices graphiques.
Pour ce qui est des innovations, d'autres dans la review finale vous expliqueront mieux que moi tout ce qui touche au "eye candy" et à cette orfèvrerie technique du détail graphique brodée autour du moteur de FB. Je vais donc plutôt me concentrer sur les innovations les plus évidentes à première vue. A cet égard, notre regard se porte naturellement, par exemple, sur la nouvelle apparence des membres d'équipage, qui ressemblent maintenant à de vrais personnages, et non plus à des morceaux de bois taillés à la serpe. Bémol personnel cependant, leur nouvelle apparence graphique et leurs nouveaux mouvements font que leur fuite au sol s'apparente plus au dandinement d'une autruche qu'à une véritable course à pieds... Des goûts et des couleurs :)
Comme vous pouvez le constater sur un des screens de cet article (celui de l'hydravion MBR-2), les pilotes et mitrailleurs bénéficient en outre d'un traitement spécifique suivant leur exposition à l'air libre et l'altitude à laquelle ils se trouvent: attendez-vous à les voir arborer un superbe masque à oxygène de temps à autres. L'attention du détail est ici louable.

Les rétroviseurs sont aussi une innovation de Forgotten Battles, rendus nécessaires par l'introduction de nombreux appareils les utilisant – La-7, P-47, Hurricane, P-40. Attention, ces petits miroirs consomment énormément et portent gravement atteinte à la fluidité d'une machine comme la mienne! Heureusement, les développeurs ont laissé au joueur la décision de les afficher ou non, et deux à trois crans permettent de les faire apparaître avec plus ou moins de détails à l'écran, ceci afin de vous laisser en profiter sans pour autant mettre votre carte graphique à genoux.
Notons aussi l'arrivée remarquée d'une véritable gestion nocturne du champ de bataille aérien, avec l'introduction des projecteurs et d'une nouvelle logique IA pour les défenses anti-aérienne. Ainsi, dès que la nuit tombe, les projecteurs s'allument au moindre bruit de moteur, et commencent à balayer le ciel à votre recherche. Une fois qu'un projecteur vous a accroché, tous les autres faisceaux le rejoignent et à cet instant, la DCA se met alors à tonner. L'immersion est époustouflante, on se croirait dans un film! Les projecteurs vous aveuglent, éclairent votre tableau de bord, et la DCA a enfin perdu la vision nocturne dont on l'avait affublée dans Il-2. Les combats au clair de lune gagnent en réalisme, c'est peu de chose de le dire... à quand un add-on "Bomber Command"?
Enfin, l'arrivée des ballons captifs couronne le tout… Je ne vous conseille pas de rencontrer un de leurs câbles!
L'immersion nocturne est, assurément, une des meilleures surprises de FB.

Les avions, pour leur part, gardent les tares de Il-2: il y a les chefs d'œuvre, et il y a ceux qui ont été un peu moins gâtés. Peu d'appareils ont été révisés (le He-111 est probablement l'appareil de Il-2 ayant subi la plus importante refonte graphique) et certains modèles 3D peuvent déteindre sur l'aspect général de la simulation, au vu de l'excellence graphique à laquelle certains autres répondent. Généralement parlant, la plupart des nouveaux appareils sont soignés. Cependant, certains restent en deçà de la qualité à laquelle ils pourraient prétendre: exemple avec le Morane que vous trouverez dans les screens, dont le radiateur d'huile (sous la casserole d'hélice) n'est représenté que par une tâche presque grise et floue du skin (j'exagère à peine), sans plus de détail portés à un quelconque grillage ou relief… Mais bon, inutile de trop chipoter, on ne croise pas des Morane tous les jours dans nos simulateurs… La grande majorité des appareils de FB n'ont jamais été aussi bien modélisés auparavant dans un jeu PC, et les MS.406 et 410 en font partie.

La grande nouveauté de FB du point de vue des avions, c'est bien entendu l'arrivée des bombardiers moyens. Ceux-ci, multiplaces, bénéficient d'un traitement soigné avec une véritable simulation de tous leur postes de combat, poste du bombardier y compris.
Les viseurs de bombardement sont reproduits le plus fidèlement possible, et leur utilisation requiert un sérieux apprentissage. Des missions d'entraînement permettent de vous familiariser avec les différentes procédures… Quelle satisfaction de pouvoir mettre enfin ses premières bombes au but! (ndlr: sadique!)
Il faut espérer qu'un manuel correct viendra compléter le simulateur, sachant qu'en plus de la base nécessaire à faire tourner Il-2, il nous faudra aussi disposer de quelques mots bienvenus sur le pilotage et l'usage des bombardiers et de leurs différentes stations. Réponse le mois prochain…

Notez que les tracks de Il2 ne sont apparemment pas compatibles avec ceux de FB (aïe, il va falloir refaire ceux des campagnes-maison…). Mais si les *.trk subsistent, un nouveau type de fichiers fait également son apparition, le *.ntrk, à la structure qui semble bien plus évoluée. Ce nouveau format permet l'enregistrement de tracks en pleine mission (plus la peine d'attendre le débriefing pour boucler la bande) et, surtout, l'enregistrement des missions multijoueurs est à présent possible, aussi bien pour les dogfights que pour les missions en coopération. Un très bon point qui manquait assurément dans Il-2. Malheureusement, pas d'innovation du côté de la lecture de ces tracks, et aucun outil de navigation-magnétoscope (marche – arrêt – pause – accélération – rembobinage etc…) n'est disponible, rendant le travail des tracks encore un peu fastidieux.

Oleg a écouté la communauté: avec Forgotten Battles, vous allez pouvoir aussi donner libre cours à vos talents artistiques. En effet, il est à présent possible de donner un schéma de peinture bien particulier à chacun des appareils d'une même formation, ce en multijoueurs et en solo. Ainsi, sur quatre aéronefs; vous pourrez avoir quatre camos différents… Du quasiment jamais vu à cette échelle!
Finie la monotonie, et tout cela est bien entendu accessible aussi bien via le générateur de missions rapides qu'au travers de l'éditeur complet de missions. L'éditeur a pour sa part reçu quelques améliorations, et en plus du skin et de la tête du pilote, vous pourrez également sélectionner le niveau d'expérience de chacun des équipages d'une formation.
On nous promet un set de camos historiques bien complet et varié pour la version finale, ceci-afin de faciliter et d'accélérer les échanges de données lors des missions multi, particulièrement en coopération. Le nombre d'escadrilles disponibles devrait également être augmenté (pour l'instant, on reste cantonné à ce qui était disponible dans Il-2).

Les campagnes ont été profondément remaniées. Ce système de campagne n'est finalement, globalement, que l'intégration du Il2Gen de Starshoy à l'interface du jeu, avec de nouvelles options bienvenues, telles qu'un débriefing détaillé, un roster/tableau des pilotes, un véritable suivi de ces pilotes, et une ligne de front mouvante. Pour les nouveaux venus, sachez que vous disposerez donc d'une campagne parfaitement dynamique, avec des missions générées aléatoirement dans un univers où vos performances semblent affecter localement la zone des combats, mais qui ne remettent nullement en cause le cours de la guerre, ou même la course d'une offensive.
La possibilité de voler chez les Finlandais et les Hongrois est remarquable, et la liste reste non exhaustive, de nouvelles carrières pouvant être facilement ajoutées. Tous les camps ont leurs propres grades et leurs propres décorations. Plusieurs campagnes sont dispos côté allemand et côté soviétique: chasse (divisée en plusieurs secteurs sur le front), bombardement moyen, aviation d'assaut (Stuka puis 190F chez les Allemands, Il2 chez les Soviétiques, bien entendu). Vous pouvez choisir votre escadrille, votre date de départ (et la carte) et c'est parti! Ca peut paraître rudimentaire, mais ça tourne comme une belle mécanique, et tout répond largement à nos souhaits pour le moment.

  Alain-James & JPI
  La suite >>
- Executé en 0.0701649 ms -
- 2 requetes au total -
- ©2003 Bernard Valencelle 'Benhur' -