voir les articles ►◄ Rubrique:
.:: Preview de Forgotten Battles ::.
Saturday 22 February 2003

Du côté des nouveaux appareils pilotables et IA, personne n'est oublié. Je ne les énumèrerai pas, Il y en a en tout au moins une bonne trentaine, variantes comprises…
Les avides de la chasse vont enfin pouvoir étalonner leur "überplanes", aussi bien soviétiques (La-7 décliné en deux version) qu'allemands (Fw-190D9 et Bf-109K4, mais aussi Bf-109 G10, G14, Me-262, etc…), les pilotes de bombardier pourront piloter le TB-3 et le He-111 - malheureusement, pas de SB-2, de DB-3 ni de Ju-88 disponibles pour le moment, mais nous avons bon espoir de voir le Ju-88 très bientôt…
Les Ju-87D, G et le Fw-190F8 raviront les pilotes en manque de sensations fortes du côté allemand. Les amateurs de "crappy planes" vont également pouvoir profiter de leurs tout nouveaux jouets, avec pêle-mêle quatre versions du Hawker Hurricane, trois versions du Curtiss P-40, le Brewster Buffalo et les différents modèles de I-153 qui sont à présent, eux aussi, accessibles au joueur. Enfin, l'introduction du P-47 (trois modèles) comble les désirs de ceux qui regrettaient, principalement outre atlantique, de voir les appareils américains négligés. Dans cette optique, un P-51D IA est également disponible, et devrait être rendu pilotable très probablement dans les prochains mois.
Les appareils IA ne sont pas en reste. Le SB-2, le DB-3, le Blenheim, le Catalina, le Fiat G.50, les différents modèles de Morane, les Bf-110 et Me-210… Nombreux sont les appareils qui devraient trouver cockpit à leur pied dans quelques mois, et tout ceci forme un potentiel plutôt alléchant pour les patchs à venir. Parlons à présent un peu technique.

Avant tout, il faut tenir compte du fait que dans la version beta qui nous a été confiée, certaines commandes n'ont pas été implémentées : les réglages de richesse ne changent rien, et certains avions comme les Fw190A et Bf109E n'ont pas reçu leur commande automatique de pas d'hélice. Sur ces modèles il est ici simplement ajustable.
Bien que susceptibles d'évoluer d'ici la version finale, les modèles de vol me semblent crédibles dans l'état actuel des choses.
Parmi les grosses nouveautés dans FB on trouve la nouvelle modélisation de l'atmosphère et une gestion plus complexe des moteurs.
La nouvelle modélisation de l'atmosphère change pas mal de choses. Les avions dont les performances sont meilleures en altitude peuvent enfin en tirer profit. Sur ce point, les 109 de FB font honneur à leur réputation. De même, ils sont systématiquement supérieurs à leurs adversaires en vitesse ascensionnelle, avec peut-être une exception pour le La-7 et le Yak-3 à basse altitude. Le G-6 tant décrié dans Il-2 est tout simplement transfiguré, et le K-4 risque de devenir l'avion à la mode dans les dogfights. De même, n'espérez pas suivre un 109 à 7000m avec un P-40 ou faire du tournoyant à basse altitude avec un Thunderbolt, vous risqueriez des déconvenues.

Pour ce qui est des moteurs, beaucoup d'avions se voient équipés d'une hélice à vitesse constante qui vous obligera à ajuster le pas en fonction de votre profil de vol. Plus de contrôle automatique des volets de radiateurs non plus, sauf exception : il vous faudra les régler vous-mêmes dans la plupart des cas, seuls les Bf.109 à partir de la série F ayant un contrôle automatique des radiateurs.
Ajoutons enfin à cela que les principes de conservation d'énergie semblent avoir été recentrés, avec pour effet de moins désavantager les avions lourds par rapport aux avions légers. Par contre il n'est plus possible d'abuser des volets en combat car il génèrent beaucoup plus de traînée. Autre (bonne) surprise du nouveau modèle de vol: les becs de bord d'attaque de certains avions (comme le 109 ou le La-5) peuvent rendre les ailerons temporairement inefficaces à très basse vitesse et quand l'angle d'attaque est trop élevé.
L'ensemble parait avoir été affiné, certains points qui semblaient outrés dans Il-2 ont été estompés et l'impression générale est plus que satisfaisante. Le La-5FN par exemple reste une excellent machine à basse altitude mais ce n'est plus l'avion ultime, tandis que les Fw190 ont gagné en agilité.

Au rang des nouvelles cartes de FB, on remarquera tout particulièrement celle du golfe de Finlande. C'est une véritable œuvre d'art, et le survol des îlots Finlandais, Russes et Estoniens ressemble à une promenade de plaisance. On a envie de descendre prendre un bateau! Le traitement de Leningrad et de Helsinki est soigné, chaque ville se voyant de dotée de ses monuments et bâtiments les plus importants. Mais une fois ces grands bâtiments et blocs mis en évidence, les agglomérations gardent cependant une architecture proche des villes de Il-2, et les banlieues ont du mal à convaincre autant que les centres-ville. Heureusement, les graphistes n'ont pas été avares en lieux singuliers, et qui s'aventurera au-dessus de l'île de Krondstadt aura par exemple le plaisir d'y voir les arsenaux et les forts qu'on y attend. Tout cela forme donc un cadre agréable et historiquement très honorable, mais la carte reste très gourmande en ressources… Aussi, pour le multijoueurs, quelques versions allégées ont-elles été mises à notre disposition, ceci afin de pouvoir goûter pleinement à la géographie particulière de la région.

D'autres très belles cartes multi sont également disponibles, avec en particulier deux cartes très bien fournies en relief de tous types. Sur l'une d'elle, de véritables canyons verront vos dogfights prendre une nouvelle dimension! Cette carte est d'ailleurs toute particulièrement étudiée pour des courses (oui des courses) entre joueurs (cf. le weekly update de cette semaine du 17 février, le poteau de départ). D'autres cartes "solo" utilisées dans les campagnes, Lvov et le lac Balaton, sont aussi au programme. Je garde tout de même quelques réserves au sujet de la carte hongroise: en effet, l'absence de tout relief notable fais plutôt penser à une steppe qu'à autre chose… Une platitude étonnante et un peu fade, qui peut paraître étonnante quand on regarde un atlas. D'autre part, rien n'a été fait pour corriger les imperfections des cartes précédentes, et la reproduction de Stalingrad dans Il-2 reste une insulte au cours du Don et de la Volga…
Bien entendu, tout ce qui était déjà présent dans Il-2, au point de vue des avions et des théâtres, est également disponible dans FB.

L'intelligence artificielle a elle aussi reçu son lot de perfectionnements. Elle est à de nombreux égards beaucoup plus compétente, et les combats gagnent grandement en intensité et en intérêt. Vous ne reviendrez plus aussi facilement qu'avant avec 4 ou 5 victoires dans la besace… Elle sait se défendre, fait un usage intense des volets, effectue des passes frontales très souvent mortelles, et même des tirs en déflection exemplaires: ainsi, le LaGG-3 du screen ci-joint faisant un carton sur le Fiat est piloté par l'ordinateur… Et encore, au niveau "Veteran" uniquement! Je puis vous dire que les pilotes IA "As" défendent dorénavant honorablement leur qualification… Le jeu en solo en sort grandi.
Apparemment, le problème des mitrailleurs de bord se prenant pour des snipers a été étudié, mais j'ai personnellement toujours la désagréable impression de rencontrer Wyatt Earp chaque fois que je croise un bombardier: dans un nuage en plein piqué, à 400 km/h, il m'est arrivé de voir mon pilote tué sur le coup par le mitrailleur dorsal d'un He-111… C'est vexant, mais bon, la plupart du temps les "pilote kills" paraissent plus logiques que dans Il-2.
Enfin, même si elle paraît plus futée en combat, l'IA continue d'avoir quelques problèmes de comportement dès lors qu'on aborde un relief un peu plus tourmenté qu'à l'accoutumée, c'est bien dommage... Ce paramètre condamne tout dogfight intéressant avec l'ordinateur dans un environnement géologiquement un peu trop mouvementé pour lui, et nous oblige à aller chercher ce plaisir en multijoueurs avec d'autres humains.

FB, en plus d'acquérir une profondeur et une durée de vie solo respectables grâce à sa nouvelle campagne, gagne également énormément en consistance et en intérêt grâce à la grande diversité d'appareils et de théâtres qu'il propose. Les progrès de l'IA, le perfectionnement des modèles de vol et la complication des procédures mécaniques mettent sans aucun doute FB bien au-dessus de Il-2 sur tous les plans, et on peut dire que le simulateur est à présent véritablement arrivé à maturité. De nombreux détails restent inaccessibles ou inachevés dans notre beta, et nous y reviendrons bien entendu avec plaisir dans la review. Mais le simulateur semble à ce jour si complet qu'aucun concurrent ne peut raisonnablement prétendre s'élever à son niveau. Sans être véritablement un tout nouveau jeu, les innovations de FB sont suffisantes pour lui permettre, sans nul doute et sans effort, de surclasser naturellement tous ses adversaires immédiats ou potentiels, Combat Flight Simulator 3 y compris.

Sortie prévue le 20 Mars 2003 en France.
Le test complet de la bête le mois prochain!

  Alain-James & JPI
<< Précédent  
- Executé en 0.0142350 ms -
- 1 requetes au total -
- ©2003 Bernard Valencelle 'Benhur' -