voir les articles ►◄ Rubrique:
.:: Un kit Logitech Z-5300 dans un Cockpit ::.
Sunday 11 January 2004

Le son fait parti des éléments déterminant quand à l’immersion dans un simulateur…Malgré les efforts des éditeurs pour fournir un environnement sonore de qualité, nos simulateurs sont bien loin de la réalité. Dans un chasseur, le pilote porte un casque qui l’isole et filtre en partie le bruit environnant à l’exception des signaux directement envoyés dans son casque. Pour le moment, aucun simulateur ne nous propose de bien séparer les voix et les sons informels des sons d’origine mécanique. Nous sommes loin du réalisme sonore ultime mais ce qui nous est proposé dans les simulateurs reste digne d’intérêt, même si cela reste un compromis…
La mise en valeur de l’ambiance sonore d’un simulateur est naturellement primordiale et passe par les artifices utilisés en home cinéma.

Le PC étant devenu une véritable plateforme multimédia (si ce n’est la meilleure), un grand nombre d’accessoires spécialisés a vue le jour… De la carte son évoluée au kit d’enceinte 5.1 (5 hauts parleurs plus un caisson dédié aux basses) voir 6.1, nous disposons désormais d’un grand choix de périphériques. Les lignes qui suivent décrivent l’installation et l’intérêt d’une telle installation dans un cockpit, mais il est clair qu’il n’y a nul besoin d’en posséder pour profiter des qualités d’un kit d’enceinte PC haut de Gamme.

Le kit installé est un ensemble Logitech Z-5300, un kit 5.1 complet et souple d’emploi parfaitement adapté à une bonne sonorisation. En effet, comme vous allez pouvoir le lire, au lieu de se contenter de faire un simple kit d’enceintes, nous avons affaire à un ensemble très bien pensé, ou chaque fonction trouve naturellement ça place dans un cockpit, loin d’être un simple gadget. Cet article n’est donc pas un simple test d’enceintes mais plutôt une review orienté vers les besoins et attentes d’un simmer cherchant à disposer du matériel qui convient le mieux à un cockpit. Certaines fonctions qui peuvent sembler anodine, prennent dans le cadre d’un montage sur un cockpit une toute autre importance et peuvent radicalement simplifier la vie du « pitbuilder ».

Disposant d’une puissance confortable de 100 watts RMS, le caisson de basse et tout simplement impressionnant, par son poids et ses dimensions (30 x 37 x 37 cm..). Son flanc arrière intègre l’ampli entièrement caréné de métal et ses imposantes ailettes de refroidissement. La face arrière reçoit toute la connectique entrées, sorties, alimentation et télécommande ainsi qu’un bouton on/off et un switch répartiteur d’entrés.
Ce dernier sélecteur permet de profiter d’un son sur toute les enceintes même si vous disposez que d’une simple carte son stéréo, le son sera automatiquement dispatché sur les 5 haut parleur (attention, le caisson ne fait pas office de décodeur DTS ou dolby, il se contente de répartir uniformément le son sur les canaux. Donc si vous possédez une carte son ancienne, cela vous permet de profiter tout de même de toute les enceintes… C’est très simple mais cela peut s’avérer utile comme nous le verrons plus tard.

Les hauts parleurs satellites sont d’un encombrement moyen (20.3 x 9.5 x 8.9) et offre un design moderne et malgré leur couleur argentée restent discret. Parmi les petits plus qu’offrent ces derniers, on remarque que chaque pied possède deux trous et une glissière ce qui permet aisément de les fixer ou les démonter très rapidement de façon sérieuse, un vrai petit plus… Autre fonction intéressante, en faisant pivoter l’enceinte sur son pied, il est possible de régler l’inclinaison du haut parleur et ainsi d’optimiser la diffusion sonore, ce qui s’avère très utile pour les 2 qui seront situés à l’arrière d’un cockpit.

Chaque enceinte est relié au caisson de basse par un câble de très bonne qualité (et surtout solide ! 4 mm de diamètre tout de même). Chaque connecteur dispose d’une couleur de façon à rendre les branchements les plus simples et clairs possible (que les daltoniens se rassurent, chaque connecteur est légendé sur le caisson de basse ;-) ). A noter que le câble qui relie un HP au caisson de basse ne peut être débranché qu’au niveau du caisson ce qui est un peu dommage. La longueur des câbles, si elle reste supérieure à ce que l’on trouve chez d’autre marque (comme Hercules), reste un peu limite pour ceux qui disposent d’un vaste espace… Heureusement dans le cadre d’un cockpit, seul le haut parleur central peut nécessiter une rallonge.
Le haut parleur central (12.7 x 16.8 x 7.6) ne profite malheureusement pas des trous pour simplifier sa fixation mais reste réglable en inclinaison, il trouvera sa dans le tableau de bord ou simplement posé sur l’écran.

Une petite astuce concernant les satellites, Logitech à prévu que l’utilisateur va placer le caisson de basse face à lui, les câbles des HP « avant » sont donc plus court que ceux des HP arrière. Malheureusement, dans un cockpit la place manque parfois et dans 80% des cas, le caisson de basse sera placé derrière le siège du pilote… dans ce cas, il se peut que les câbles des HP avant soient trop court. Si vous montez le caisson derrière votre siège, ne perdez pas de temps et inversez les haut parleur avant avec les arrières (c’est sans conséquence, ils sont identiques)… Le code couleur n’étant plus valable, il faudra faire un peu attention lors du branchement mais rien de difficile…

Complément bien venu, la télécommande permet de régler rapidement le volume des hauts parleurs satellite, central, du caisson de basse et ajuster la balance avant/arrière. Elle permet également une mise en veille du kit. Autres fonctions intéressante, il est possible, depuis la télécommande d’activer un mode qui dispatche l’ensemble des sons sur les hauts parleurs. Ainsi, si un simu ou toute autre application ne gère pas le 5.1 l’utilisateur peut tout de même profiter d’un environnement sonore complet. Enfin dernier point, la télécommande dispose d’une prise casque : le simple fait de brancher un casque dessus « mute » le kit, pratique pour les vols « de nuit » ou le volume sonore est souvent plus que limité afin de préserver la paix des ménages, dommage qu’elle n’intègre pas de prise micro.
La télécommande est reliée au caisson de basse par un câble d’une section impressionnante (plus de 8 mm) ce qui nuis à sa souplesse… Ce câble se connecte au caisson via une bonne vielle DB9 (la même prise que les ports COM du PC), pas très discret mais à la solidité irréprochable.

La connexion au PC se fait via un câble de très bonne qualité qui intègre les 6 vois, respectant le code couleur de nos carte sons (Noir vert et jaune) ce qui facilite une fois de plus les branchements. Sa longueur est d’environ 2 mètres ce qui peu s’avérer juste si vous partager l’ordinateur du cockpit avec un poste bureautique. Si vous êtes amenés à acheter des rallonges, plutôt que de prendre de simples rallonges audio, regarder ce qui se fait en rallonge de câble vidéo chez votre Boulanger ou Darty local. En effet certaine rallonge vidéo intègre les mêmes connecteurs que les rallonges « son » à la différence que le câble est très souvent de bien meilleure qualité et surtout nettement plus blindé. Il en résulte des rallonges plus solide et fiable pour quelques euros de plus… (il en faudra 3 pour couvrir les besoins d’un Kit 5.1).

Si vous utilisez la même unité centrale pour un poste bureautique et pour votre cockpit, plutôt que de systématiquement débrancher et rebrancher le son en fonction de l’utilisation de l’ordinateur, l’utilisation de doubleurs stéréo permet de profiter du son sur les 2 postes. Sous réserve de posséder 2 kit d’enceintes évidemment.

Installer le kit est une chose, mais obtenir un bon rendu sonore en est une autre… Pour cela l’importance de la qualité du kit sonore est primordiale. Les Logitech Z5300 s’en tirent sans problèmes, ce qui n’est pas forcément le cas d’autres marques que j’ai déjà testé. Le caisson de basse dispose d’une puissance plus que nécessaire et comme son volume est vraiment ajustable séparément (sans passer par les réglages de la carte son), il est possible de régler aux petits oignons la quantité de vibrations auquel vous allez être soumis… En effet, le caisson de basse résonne dans tout le cockpit et c’est l’ensemble de la cellule qui vibre (tout particulier ment le siège) et croyez moi ça fait vraiment la différence… Un tir canon, une explosion ou le passage de la PC provoque un réel choc, pour le plus grand bonheur du pilote virtuel. La présence de hauts parleurs arrière diffuse parfaitement le son et enveloppe réellement le pilote.La possibilité de régler la balance avant/arrière permet de bien doser cet environnement et à ce jeu, la télécommande se révèle vraiment très pratique.
La qualité de restitution sonore est plus que correct (le kit est certifié THX…), les basses sont assez ronde (on regrette de ne pas disposer d’un réglage de la fréquence dominante) et le son des haut parleur assez clair. Certain reprocherons un manque de medium, mais d’un autres coté, les hauts médium sont bien présent et les aigus n’accrochent pas. Par curiosité, j’ai testé le kit en utilisation « home Cinéma » : un lecteur DVD connecté a un décodeur et dans cette situation, le kit est irréprochable, c’est même dommage d’aller le monter dans un cockpit ;-). En utilisation PC simu ; le léger manque de medium se fait un peu plus ressentir mais une bonne carte son permet de palier à ce défaut.

En ajoutant quelques fonctionnalités très simple à ce qui n’aurait plus être qu’un kit d’enceintes de plus, Logitech propose un ensemble complet, polyvalent ne nécessitant pas de modification ou bricolage pour être solidement monté dans un cockpit (ou ailleurs). La puissance totale est plus que suffisante pour se fâcher avec les voisins ou passer le mur du son virtuel. La télécommande ajoute un confort d’utilisation bien venu qu’on soit en utilisation home cinéma ou en vol de nuit au dessus de la Corée. Moi, j’y retourne :-)

  dimebug
   
- Executé en 0.0883269 ms -
- 2 requetes au total -
- ©2003 Bernard Valencelle 'Benhur' -