voir les articles ►◄ Rubrique:
.:: Interview exclusive de Mister BPAO ::.
Monday 18 October 2004

C6: Bonjour « BPAO », mais sous ce nom de code, pourrais-tu nous dire qui se cache, enfin en quelques mots qui es-tu ?

BPAO: Bonjour,
Faisons simple, j’ai 31 ans (bientôt 32… déjà… Sniff) informaticien indépendant, actuellement dans le Sud, à Aix en Provence, poussé par les grands froids du Puy de Dôme, où j’ai fait la plus grande partie de mes études, et où également j’ai assisté au premier vol du F-1CT...

C6: Et ton pseudo ?

BPAO: Mon code BPAO date d’avant l’ouverture au public du net, à une époque ou n’existait en France que la télématique et le minitel (RTEL pour les vieux …).

C6 : Ta passion pour la simulation de vol ?

BPAO : Depuis F-15 sur CPC 464, j’ai beaucoup usé de joysticks sur mon amiga avec « Flight of the Intruder », « Bird of Sprey », « F-16 Falcon V1 », « FSPRO2 (juste une démo mais superbe) », puis avec le PC je suis retombé dedans avec « F18 Korea » et « Warbirds » un bon simu sûrement formidable en réseau, mais jouer en ligne est payant... ». Mais c’est avec « F18Korea » que j’ai commis quelques horreurs graphiques, pour que les f-18 soit aux couleurs française, suisse etc…
Tout ce qui vole m’intéresse depuis … en fait toujours. J’ai attendu de nombreuses années un simulateur d’avion de combat moderne ouvert.

C6 : D’où ton intérêt pour SFP1, parle nous de ton approche sur jeu…

BPAO : Je suivais depuis plusieurs mois l’arrivé de SFP1 dans Micro Simulateur, dès que ce fût possible je l’ai testé, et j’ai commencé à réfléchir.
Ma première contribution fut une tentative pour créer le camo d’un F-100 français a Djibouti, en présentant mes réalisations sur C6, j’ai été encouragé, conseillé, mis sur la voie, mais sans atteindre ce que je voulais réellement, mais Sony va arrangé tout cela très vite…

C6 : Tu crées de nombreux modèles pour SFP1, est-ce le jeu où ton travail qui t’y a amené ?

BPAO : Pour la 3D c’est plus complexe, je l’observe depuis près de 15 ans, mais sans arriver à comprendre...
Il y a 3 ans un simulateur bien terrestre est sorti, « MS Train Simulateur (TS) », en plus de ce qui vole, les trains aussi me passionnent, surtout la vapeur. Une mécanique si simple et pourtant, j’ai rejoins une équipe qui a réalisé pour le plaisir (toujours mon moteur) du matériel français pour « TS », mais mon rôle se limitait à la recherche de docs, prise de photos (plus de 1000 en 13 mois, et sans numérique), création des fichiers de configuration des locomotives et graphismes 2D, textures et cabines animées (en 2D aussi), mais il me manquait quelque chose.
Début juillet de l’année dernière, suite à divers critiques non constructives, mais récurrentes j’ai pris un peu de champ avec ce simulateur et sa communauté.
Puis ce fut la révélation, je suis « tombé » sur les tutoriaux vidéo de Mustang, et la ce qui était trop complexe pour moi avant (j’arrivais a peine à faire une boite dans 3DS) et devenu limpide.
Apres quelques tests divers et variés (et suite à un topic sur SimHQ sur l’impossibilité de faire un f-14), j’ai fait une liste, hélas trop longue des avions qui devaient être dans sfp1.

C6 : A partir de là tu as pu définir des « priorités », pourquoi ton choix s’est porté sur le Mirage F-1 ?

BPAO : Après avoir mis de côté les plus complexe comme le F-14 ou le Jaguar, j’ai choisi le F-1, utilisé par beaucoup de monde, dans les deux camps… un sujet parfait, et assez simple en apparence.
A partir d’un dessin paru dans Aviation & Design (dessin faux par ailleurs), j’ai sorti une première ébauche, que j’ai soumise aux critiques constructives de la Communauté C6.
Damwaar ayant lui aussi commencé un F-1, il m’a passé sa doc (enfin des informations fiables) et mon premier modèle a commencé à se construire... plutôt dans la douleur !!!
Je tiens a remercié DR_Knell, qui m’a passé des infos de premier choix et qui a essayé de palier mon incompétence des débuts en matière de textures.

C6 : Mais je crois savoir que tu veux refaire ce modèle, pourquoi ?

BPAO : Après plus d’un an de modélisation, je trouve mon Mirage f-1 fort laid, mais je le referai. C’est en modélisant que l’on devient…

C6 : …Moddeur 3D, mais dis moi c’est Sony Tuckson qui réalise la plupart de tes camos, tu n’aimes pas la peinture ?

BPAO : Je ne fais que de la barbouille, je n’ai pas les trucs qui font gagner du temps sous Photoshop pour faire un dessin artistique (j’ai plus l’habitude des retouches photos), et j’avoue être un paresseux de première, faire un modèle 3D je vois la chose naître devant moi, c’est très concret, un peu comme la sculpture ou une maquette, la peinture c’est plus complexe, il faut plus de rigueur, plus cérébrale que manuel. Et comme je travaille avec des artistes, je les fais travailler. Avec une équipe assez importante : Sony, Oxitom, Bono, Column5, Sundowner je peux faire plus d’avions.
Il faut bien comprendre que le travail sur un avion c’est 80% de peintures.
Prenons comme exemple le F-5C, pour faire le premier modèle 3D regardable, il ma fallu une semaine, pour finaliser complètement la bête12 jours.
Entre temps Sony a fait le camo depuis zéro, c’est très très long… mais que c’est beau !!!

C6 : Puis et arrivé le projet Mirage III…

BPAO : Oui, l’avion qui me faisait rêver... le Mirage IIIC… je ne vais pas revenir sur les détails du projet, se serait trop long et d’un ennui mortel (merci a OXITOM, KOVY, LOLOGRAMME et tous les autres pour m’avoir aidé, conseillé et corrigé).

C6 : L’article de ce mois-ci dams Micro Simulateur a dû te faire réellement plaisir ?

BPAO : Oui, l’article est aussi long que l’accouchement fût long et difficile, mais il y a une petite chose qui me chiffonne, les principaux membres de l’équipe n’ont pas été cité surtout Lologramme et Oxitom et Kovy, mais l’avion était très attendu.
Je suis toujours flatté d’être dans LA revue de simulation informatique francophone (Micro Simulateur).

C6 : Tu ne travailles que sur un projet à la fois ?

BPAO : Bien sûr que non, dans le même temps, je fais office de finisseur de projets a l’abandon (souvent par manque de temps de leurs créateurs) comme le F-84F que j’ai affiné, modifié, et qui devrait ressortir dans une version encore améliorée dans quelques mois, ou le SAAB Drakken.

C6 : Mais encore…

BPAO : Mon travail me laissant de longs moments de libre, je me suis lancé dans certains projets un peu fous comme des adaptations de modèle pour SFP1 :

C-47, KC-10 (annulé) et un mod Starwars que je finirai un jour…

Mais aussi la création de nouveaux modèles :
F-14A Tomcat, parce que c’est impossible… soi-disant
Super Etendard
F4U-7 (les autres modèles)

Ou la finition d’autres :

SMB2
NORDATLAS
G-91

C6 : Pour en revenir au Tomcat, tu nous dis que c’est soi-disant impossible, mais nous avons vu ce modèle déjà bien avancé, qu’est-ce qui était impossible ?

BPAO : De mon point de vue, rien... d’après certains esprits forts, l’animation des ailes et des soi-disant pylônes mobile… que le Tomcat n’a jamais eu...
Mon premier modèle (appelé patate volante) était déjà un avion à géométrie variable.
En fait le seul problème du « chat », c’est que c’est un peu comme deux avions collés l’un à l’autre, d’où un modèle très lourd (environ 7000 polygones, pour un nombre normal de 5000)
Sinon, coté système d’armes, bien sûr on ne pourra pas émuler l’AWG-9, multi cible... mais ce n’est pas un gros problème.

C6 : As-tu un ordre de préférence pour les sorties de tes modèles ?

BPAO : Non, quand l’avion est fini (de préférence avec son cockpit) je le sort (parfois il faut attendre la prochaine mise a jour de TK [Tsuyoshi Kawahito : concepteur de SFP1]).

C6 : Pourquoi ton choix s’est-il porté exclusivement sur SFP1 ? Pourquoi pas Lock-On ?

BPAO : On ne pouvait rien ajouter comme modèle 3D dans Lock-On....mais ça change... je vais sûrement tenter quelque chose…

C6 : Donc quelques infidélités à SFP1, ou tu comptes changer de simu avec cette nouvelle possibilité (les avions AI pourront être modélisés par la communauté) ?

BPAO : Non, juste une diversification temporaire, la modélisation n’est pas interactive, il faut passer le modèle tout fini à l’équipe de Lock-On... qui l’intégrera peut-être… un jour.
Je vais réutiliser des modèles pour SFP1... Mais bien sûr améliorés... puisque l’on a droit a plus de polygones.
C’est le même principe que le créateur IL-2 / PF... parfait pour rester maître du simu... Mais un peu frustrant pour le moddeur.
A suivre donc.

C6 : Quelles différences pour toi entre ces deux simulateurs, sans comparaisons possible ?

BPAO : La différence majeure entre Lock-On et SFP1 c’est la modélisation des systèmes avions, dans SFP1 c’est le fun qui compte.
Des fois j’aimerais un simulateur plus poussé, où l’on peut intégrer les check-lists de démarrage, les fonctions automatiques ou manuelles des radars.
Dans SFP1 ont peu créer des missions très immersives, mais il manque des vols (pas forcément pilotable) de servitude, comme de la reco électronique (signit, awacs), bien sûr le ravitaillement en vol (pas au programme), et surtout des trafics « civils » ou neutres… c’est une notion qui manque dans les jeux.
Des hélicos commencent à arriver dans SFP1, ça permettra encore plus d’immersion. Mais le simulateur manque quand même beaucoup de vie au sol.
Un monde à 3 parties (amies, ennemies et neutres). Mais c’est une autre histoire.
Il faudra voir ce que devient le projet CSP.

C6 : Les sorties annoncées du SP3 pour SFP1 et de Wings Over Vietnam (basé sur le moteur graphique de SFP1, vont apporter au jeu une nouvelle dimension, peux-tu nous dire ce que tu en penses ?

BPAO : Le SP3 (d’après ce qui filtre bien sûr) sera le plus gros pas en avant de SFP1, au niveau des avions, de l’environnement de jeu et des systèmes de bord (électronique, contre mesure etc…) et normalement la possibilité de rajouter des porte avions utilisables en mission et peut-être en campagne.
Personnellement j’attends toujours un radar Air-Mer avec désignation de la cible pour mon Super Etendard... mais je ne l’aurai pas… trop hardcore je pense.
Pour WOV, c’est la preuve que l’idée de base de SFP1 est la bonne, un moteur, après on colle la géographie que l’on veut dessus.
A voir à la sortie.

C6 : Bien il me reste à te remercier du temps prit, et de ta disponibilité pour me répondre, juste une dernière chose, pour toi quelle serait la simulation de vol idéale ?

BPAO : Mon rêve (qui n’est pas encore comblé) est un mélange de « Fligh Simulator » + « ATC » (pour avoir des vols civils, dans le monde entier), de « Falcon » pour le contrôle Awacs (souvent la tactique est plus excitante que le simple fait de mettre une bombe sur un pont) et de « Lock-On » pour le graphisme...Mais tout cela OPEN ! Tout modifiable, paramétrable… enfin un rêve…

En marge de cette interview, je tiens tout particulièrement et encore une fois à remercier BPAO, qui sous ma pression a débuté un post sur la modélisation 3D, vous trouverez le lien direct sur ce post des forums SFP1
Voila voila la suite de nos interviews SFP1 pour bientôt et certainement quelques preview...:)

Merci aussi à Sony et Ghostrider pour leur aide...

  Manetsim
   
- Executé en 0.0266778 ms -
- 2 requetes au total -
- ©2003 Bernard Valencelle 'Benhur' -