voir les articles ►◄ Rubrique:
.:: Peintures et Weathering ::.
Saturday 01 January 2005

Peintures et Weathering :

1. Introduction

Cet article n’a nulle autre prétention que de vous donner une technique (mais ce n’est pas la seule, bien évidemment), de camo et de weathering, afin de vous aider à créer vos propres skins.

Aucune prétention de ma part donc, d’autant qu’il y a autant de techniques que de skinners, alors bonne lecture ! !

Préparation d’une skin de Hawk-81, « Flying Tigers » !

2. Le camo (Photoshop 7, Template de LeadSpitter)

Une fois les lignes de structures « validées » (ici il s’agit d’un template de Leadspitter auquel j’ai ajouté quelques détails, comme les feux de nav, les phares d’atterrissage, etc…) et corriger deux trois trucs, il faut passer au camo !

Sur la figure 1

,

on aperçoit la disposition ou plutôt l’organisation du Template : le camo en « bas », les marques, une partie des salissures, les lignes de structures, le weathering, puis les « non modifiables », à savoir, moteur, roues etc…

Ensuite le camo ! Qui dit camo, dit peintures, donc couleurs, grâce à l’ami Tony, j’ai différent swatch avec toutes les teintes utilisables pour la 2ème GM, cependant, sur le site de Skinner’s Heaven (http://www.1java.org/sh/) on trouve de très bons nuanciers



ainsi que de bons outils PS 7, à visiter donc ! Ici, seules les teintes « British » des Hawk-81 m’intéressant (en fait ce sont des teintes US, de chez Dupont qui doivent s’approcher au plus près des teintes British), je vous montre le nuancier. Vous remarquez bien sûr le n° lié à la teinte

Ex : Dark Earth = 896750

Il suffit d’indiquer ce chiffre dans le nuancier de PS7

,

et l’on obtient la « bonne » teinte.

J’applique d’abord une base gris très clair



n°1 qui servira de base « métallique », puis je créé mes layers (ou calques) dans les différentes teinte n° 2, 3, et 4. Le camo est tracé selon les photos d ‘époque ainsi que selon différents profils.

Il faut ensuite « tester » l’avion en vol pour s’assurer que le camo est « raccord »,

,

on note ainsi les endroits à retravailler



(teintes mais aussi lignes de structure). On corrige le tout puis on va diminuer les séparations entre les teintes avec l’outil « Blur »

.

Cette outils (2) est utilisé avec une brosse large, avec 50% de strenght (3), je l’utilise pour adoucir les délimitations de camo (même si dans le cas du Hawk-81 elles ne sont pas floues !). Je vais du centre vers le bord. Il est ensuite impératif de visualiser « en vol » le résultat.

Après plusieurs tests, retouches etc, le camo est fini ! A noter que les camo des Hawk-81 sont appliqués en usine, mais sur des avions non montés, ce qui explique que certains éléments ne soient pas raccord, comme les parties mobiles des gouvernes par exemple !

Je passe ensuite à l’éclaircissement de la peinture. Je créée un calque « au-dessus » de la teinte désirée

,

puis je sélectionne une teinte plus claire (ici le vert)

.

Je sélectionne une brosse, puis je choisis « Overlay » comme type de mode

et enfin avec une opacité limitée à 20%

, et un flux de 50%, je vais éclaircir le centre de chaque panneau. Il faut parfois tester plusieurs couleurs, plusieurs « opacités » etc, jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant. On adapte bien sûr la largeur de la brosse aux panneaux. On renouvelle cette opération pour les autres teintes, et on garde à l’esprit cette technique pour les marques aussi (cocardes, bande de fuselage etc…).

Une fois terminé, on va retravailler ces calques. Tout d’abord, je duplique le calque obtenu



, je sélectionne un des deux calques puis je vais sélectionner dans les « Filtres », Blur------ Blur gaussian. Cet filtre va « diluer », à la demande, la teinte. Le premier calque sera « bluré » assez fortement, le deuxième un peu moins et ici le dernier ne l’ai pas du tout. Ensuite, on choisit pour chacun des calques, un blending adapté





A noter que l’on peut multiplier les calques Blurés, jusqu’à l’effet désiré.

Là encore, tout est une question de doigté, de goût, de nuances et surtout fonction de votre documentation! Il faut sans cesse tester la skin dans le jeu, ce qui est très long !

Après avoir éclairci les différents panneaux, je vais assombrir les lignes de structures et travailler ces calques comme vu précédement

.

Je vais ici ajouter trois calques spéciaux que j’ai récupéré sur différents template (Josse, leadspitter, Imme etc..). Ils permettent de nuancer la skin

.

Il a différents effets (papier froissé, etc…) on trouve ces calques dans différents template, j’en ai testé plusieurs, que je garde ou pas, en travaillant sur le blending de chaque calque.

J’utilise ensuite la gomme, en mode « Brosse », assez large avec une très faible opacité, afin d’usée le centre de chaque panneau (faut avoir la main légère).

Je vais ensuite commencer l’usure de la peinture. Pour ce faire, je duplique mon calque de base (ici le brun) afin de conserver une matrice « saine » (au cas où…). Je vais ensuite utiliser la gomme, en mode « pencil », avec une opacité très faible (ici 8%), et je vais rayer la peinture en m’inspirant de ma doc (l’opacité pourra selon les zones traitées être augmentée ou au contraire diminuée).



Il faut travailler teintes après teintes, zones après zones etc… Ces calques de base (peinture brun, vert et gris) seront alors dupliqués. On retravaillera alors de la même façon en accentuant l’usure. On obtient ainsi, trois calques par couleur, un neuf, un usé moyen et un fortement usé. (je vous montrerai les différent effets obtenus dans ma 2ème partie)

Juste pour le fun, j’ai ensuite appliquer des marques chinoises, qui seront travailler tout comme les différent calques de camo



Je teste ensuite le résultat

,

en ayant l’œil critique :

L’usure sur le karman d’aile est bien visible (1), mais l’éclaircissement de certains panneaux semble trop accentué (2), tandis, que l’assombrissement de certaines lignes semble aussi trop marqué (4), par contre le « mapping » de la skin laisse parfois impuissant (3) ! ! !

Voilà, c’est tout pour l’instant, je ferais une suite prochainement !

  Obélix
   
- Executé en 0.0293350 ms -
- 2 requetes au total -
- ©2003 Bernard Valencelle 'Benhur' -