Le 21/9 est-il un format pour nos simulateurs ?

Le 21/9 est-il un format pour nos simulateurs ?

Dans ce test nous nous appuierons sur le dernier moniteur Philips Brillance 298P4QJEB ceci afin de juger du bénéfice de l’utilisation de résolution au format « hors normes » comme le 21/9. Ceci dans l’usage unique (ou presque) de la simulation de vol.

Un petit rappel sur les différents formats de moniteur
Nous sommes passé depuis 10 ans de nos bon vieux écrans  1280*1024 au format  4:3 au format  16 : 9 de nos écrans 1920 * 1080.
Pour ne citer que les plus répandus :

format1

L’arrivée des configurations multi-écrans ou d’écrans au format « exotique » 2560 * 1080 ou plus, ouvrent de nouvelles possibilités aux simers que nous sommes.
Qui n’a jamais rêvé de pouvoir bénéficier d’un champ de vision complet (ou presque) sans avoir à utiliser des artifices ou des périphériques comme les track Ir ou free track..?

Pouvoir suivre (voir poursuivre) un « dogfighter » du regard ou tenir une formation serré simplement en tournant le regard  apparait comme le saint graal de l’immersion.
En attendant les écrans sphériques à 360° ou les « murs écrans »  (qui ne sont plus seulement que dans la tête des fans de SF) nous nous contenterons pour l’instant de configurations multi-écrans et d’écran ultra large…

La question est donc : ces nouveaux formats sont-ils utilisables et bien pris en compte par nos simulateurs actuels … ?
La réponse n’est en fait pas si simple …
il faut différencier le confort d’utilisation bénéfice de la grande largeur et de l’augmentation de la résolution de l' »ultra wide », de l’augmentation attendue de l’angle de vue (FOV)« in simu » (nous y reviendrons plus bas).

Dans un monde idéal nos simulateurs devraient logiquement tirer avantages des nouveaux formats.
Avec pour attendu l’augmentation du FOV virtuel tant recherchée.
Mais dans la pratique nous avons remarqué trois comportements différents.

Cas n°1 : Agrandissement du 16/9 sans conserver le ratio … cela aplatit le rendu.
Cas n°2 : Agrandissement du 16/9 mais en conservant le ratio, ca retaille l’image avec l’impressionl’impression d’avoir juste de-« zommé » et perdu le bas de l’image
Cas n°3 : Récupération d’une image « plus éloigné » plus large et donc récupération d’info qui n’était pas affiché avant.

C’est bien sûr le cas n°3 qui nous offrirait le reslutat tant recherché.

21_91Pour ces tests le Philips Brillance 298P4QJEB nous servira de base.
Il est relié via un cable Display port à la configuration ci-dessous

Core i 2500K@ 4.6 ghz
4 x 2 Go G-skill 12800
P8Z68 deluxe
GTX 570@580
SSD60 Go caching + 5 To HD(s)
TM Warthog
TrackIR 5
Win 7 64  bits

Cette configuration nous servira également à évaluer l’impact du changement de résolution sur le frame rate  via le logiciel FRAPS

Philips Brillance 298P4QJEB

Je ne m’étendrais pas sur une longue présentation techniques de cet excellent moniteur, car d’autres sites plus spécialisés » hardware » ayant plus de compétences et connaissances techniques que votre serviteur, ont déjà testé ce moniteur.
Un petit tour sur le test très complet de nos amis de « LesNumeriques «  devrait vous éclairer :

Test du Philips Brillance 298P4QJEB sur « Lesnumeriques.com »

Pour résumer rapidement le 298P4QJEB est la « Rolls » de ce format, la connectique est complète, le rendu écran est magnifique et il s’adapte sans problèmes aux jeux vidéo et films HD.

298p4qjeb1Dans cet article nous ferons souvent des allers retours entre une résolution standard : 1920 * 1080 et la résolution de base du 298P4QJEB soit 2560 *1080.
Cette résolution doit, sur le papier nous apporter 33%  d’«espace en plus » en largueur.

Ceci se vérifie sous Windows ou ce format est un vrai régal, cela permet sur un seul moniteur d’afficher Skype, Chrome, teamspeak  cote à cote sans perdre en confort d’utilisation (voir ci-dessous).

windows_small1
Les 29 pouces de diagonale et la résolution de 2560 procurent vraiment un confort appréciable.
la différence avec un  24 pouces en 1920 est très nette en faveur du 298P4QJEB.
On gagne en surface, en taille pure et surtout on ne perd pas en finesse, chose qui  arrive lorsque l’on passe  d’un 24’ vers un 29’pouces en 1920 « standard »

Ce format et cette résolution sont clairement bien adaptés à la taille de l’écran.
Pour Windows et l’utilisation traditionnelle (surf, bureautique, montage vidéo, visionnage de  films..) rien à redire  c’est un succès et me séparer de ce superbe écran (il faut bien le rendre) et revenir à mon vieux 24’  16/10 va m’être bien difficile …

Mais penchons-nous sur l’utilisation qui nous importe le plus : La simulation, dans ce domaine le constat est plus partagé.

 

L’approche:

Avant de rentrer dans le cœur du sujet je tiens à préciser l’approche qui fut la mienne lors de ces tests.
Les tests se basent sur 5 simulateurs grand public :

– Falcon 4 BMS
– IL2-1946 HSFX 6
– DCS A10C
– Rise Of Flight
– Flight Simulator X

Et un test rapide sur Battlefield 3

Dans un premier temps le seul changement apporté à la configuration du simulateur sera le changement de résolution qui s’effectue généralement dans les options classiques d’affichage.
Puis dans un second temps si cela s’avère nécessaire dans les fichiers de configuration .

 

Au moyen des captures d’écran dans les différentes résolutions (2560 et 1920) nous pourrons juger simulateur par simulateur de l’apport de ce nouveau format d’affichage.
Puis une mesure basique du frame rate (mesurée avec FRAP) nous montera dans quelle mesure le changement de résolution impacte les performances.

Nota important :

Il est indispensable de bien faire la distinction entre le champ de vision FOV (Field Of View) réel et le champ de vision virtuel.
Le premier est le champ de vision perçu par l’utilisateur (devant son écran) le deuxième est celui du pilote virtuel « in game » dans le simulateur.

Car avec ce type de format, la taille des nouveaux écrans augmente parfois de façon importante et donc impacte sur l’immersion et le FOV réel perçu.

Il suffit de voir les configurations multi-écrans qu’adoptent certains simers pour comprendre l’intérêt potentiel de ce type de format élargi…

Rentrons donc dans le vif du sujet

Falcon 4 BMS

On ne présente plus Falcon 4, ici dans sa version moddée BMS, le meilleur simulateur de F-16 jamais sorti sur nos machines.
Mais le vieux faucon accuse son âge (16 ans) et même si il gère bien le  format wide depuis la sortie de BMS il se contente ici u minimum syndical en adaptant la vue à ce format peu habituel.

Après plusieurs tests et réglages pour positionner un « point de vue pilote » il apparait clairement qu’il n’y a pas de gain de FOV virtuel entre du 1920 et du 2560

Par contre la grande taille de l’écran et une résolution plus fine permettent de régler le FOV à 120° (via f4patch) tout en gardant une très bonne lisibilité du HUD.
Ainsi avec une vue « de zoomée »  il est possible sur une vue légèrement décalée (tenue de patrouille)  de pouvoir  lire clairement  le hud en même temps que de garder un œil sur son leader.

Impact FPS

L’impact sur les performances est très faible 8 à 10%.

Avis :
Pour Falcon même si  l’utilisation de ce nouveau format  n’apporte rien en termes de FOV virtuel, l’utilisation d’un écran de 29 pouces et d’une  résolution plus fine permet de vraiment profiter de l’affichage wide sous F4. Tout en gagnant un confort de lisibilité et d’utilisation.

 

IL2-1946 – HSFX 6

Il2 dans sa version patchée HSFX6 représente la dernière évolution du meilleur simulateur d’avion de combat de la seconde guerre mondiale.
Mais tire-t-il parti du format 21/9 ?

Nativement via la page options graphique non.
Pour profiter de ce format il faut faire un tour dans un des fichiers de configuration d’IL2 et modifier les lignes suivantes :

Les lignes du conf ini d’il2.
[window] width=2560
height=1080
ColourBits=32
DepthBits=24
StencilBits=8
ChangeScreenRes=1
WideScreenFoV=1
Cela permet à IL2 de prendre en compte ce nouveau format sans afficher des barres noires latérales dans le monde 3D.
Il2 est donc 21/9 « friendly » mais pas totalement car le gain de FOV obtenu est très trés léger.
On y perd même un peu en hauteur (comme sur presque tous les simus). Sans doute le résultat de la configuration  pour respecter le bon ratio du cockpit et ainsi ne pas le déformer.
(voir screen).

Impact FPS

L’impact est d’environ 15-20% mais partant de 130FPS c’est vous le comprendrait bien négligeable.

Avis

Comme  pour Falcon 4 l’utilisation de cette résolution avec ce matériel rajoute un confort d’utilisation indéniable et une immersion plus accentuée, ceci plus grâce à l’écran qu’au format.
A noter que le test n’est pas effectué sur une version 4.12, qui gère désormais les écrans large, cela fera l objet d’une mise a jour de cet article…..

 

DCS A10C

Pour être franc avec vous j’attendais beaucoup de DCS en utilisation wide 21/9.
Vu les possibilités inédites disponibles avec le multi écran et simplifiées par l’utilisation d’ »Easy Monitor Configurator ». Je m’attendais à une très bonne prise en compte du format 21/9.
Vous aurez déjà deviné que ce n’est pas tout à fait le cas.
Avec des résolutions « wide » DCS  a tendance (suivant l’angle de vue choisi) à déformer le cockpit pour l’adapter au nouveau ratio.

la chose est encore plus visible dés que l’on quitte l’axe centrale de visualisation pour donner un coup d’œil desaxé, droite ou gauche par exemple.
On voit alors nettement les montants devenir plus larges comme passés dans « une lentille déformante »
Apres des dizaines de tests, de captures d’écran et de comparatifs il apparait clairement que l’utilisation d’un seul écran le 21/9 n’apporte pas de gain en FOV virtuel et dans certains cas de zoom on y perd même au change..

MAIS !!
Car il y a un gros MAIS: la finesse de la résolution et la taille de l’écran permettent presque de dé-zoomer  au maximum et de pouvoir continuer ainsi à exploiter correctement le HUD : quel confort !!!!
C’est encore plus flagrant que sous Falcon 4 BMS.

Cela provoque un changement d’habitude de pilotage, on ne passe plus son temps à zoomer et dé-zoomer pour lire le hud, on peut régler sa vue sur une position plus éloignée et donc gagner en confort et immersion.
La taille du 29 pouces permet ainsi de combler le FOV réel du pilote de DCS …

Impact FPS

L’impact mesuré est d’environ 5-8% sur du statique et 15 a 20% sur une vue chargée, cela va bien sur dépendre de la scène et de la complexité de la mission.

Avis

Plus on avance dans les tests plus la vraie force de ce format transpire.
Ici c’est flagrant, ce format permet de proposer cette taille d’écran associée à une finesse en largeur plus fine.
On se prend à espère une résolution 2568*1920 qui nous offrirait une finesse et une taille d’écran parfaite !!!!
Sous DCS c’est bien la taille de l’écran et la résolution qui nous offrent une meilleure immersion

Rise Of Flight

Rise of Flight ou ROF pour les intimes est le simulateur proposant le moteur 3D le plus moderne, c’est donc confiant que je me suis lancé dans le test …
ROF propose nativement dans son menu la résolution 2560*1080 je n’ai donc touché a rien de plus dans le panneau de configuration….
Et bien m’en a pris car ROF est  le premier simu testé à vraiment exploiter le 21/9.
Le moteur ne feinte pas en déformant ou recadrant la vue mais offre simplement un angle de vue plus large et c’est bien là tout ce que l’on attendait de lui !
ROF fait le JOB !!

Résultat: un vrai bonheur, profitant d’un training sur le serveur C6 je me suis glissé dans un vol de patrouille et la combinaison 21/9 plus track-ir a démontré son interet .
Et l’aventure m’a laissé sur le … m’a laissé, ravi ;o)

Sous  ROF avoir une meilleure vision latérale n’est pas un simple gadget graphique.
C’est un vrai avantage pour la tenue de position, la perception de l’ennemi en dogfight.
Ce n’est pas pour autant que je suis devenu un  von Richthofen ou un Fonck mais au moins je savais qui me  grattait le dos à coup de balles de mitrailleuses.

Impact FPS

L’impact mesuré est d’environ 8 à 12% sur du statique et 12 a 18% sur une vue chargée.
Le nombre de fps de départétant élevé il n y a aucuns porbléme de fluidité

AVIS

Sous ROF l’apport de ce format (ainsi que de cette taille d’écran) offre vraiment un gros plus coté immersion.
A en devrenir accro …

Flight Simulator X

Quittons  un moment ce monde brutes  (je vois déjà les adeptes de VRS lever la sécu du master arm pour me trucider 😉 .
FSX bien que plus ancien tire également parti de ce format.
C’est une petite surprise mais c’est bien le cas, le « vieux moteur » directx 10 nous offre sans modifications ou utilitaires externes une amélioration notable du FOV virtuel.
C’est donc ici une bonne nouvelle !!!

Impact FPS

L’impact mesuré est d’environ quasi nul, mais le moteur de FSX est connu pour sa grrande variation de fps et sa pauvre utilisation du GPU, méfiance donc surtout que le nombre de FPS de départ est toujours faible sous FSX…

Avis

Sous FSX l’immersion est améliorée alors si il vous fallait une raison « civile » de basculer vers un format 21/9, FSX vous la donne ..

 

BattleField 3

J’en vois déjà un au fond de la salle (encore) qui retire le cran de sureté de son MP4 ….
Calme les gars, calme…
Et bien bonne nouvelle BF3 et BF4 tirent tous les deux parti de cette résolution.
Elle n’est pas belle la vie ???
Et nous savons tous combien ces quelques degrés sur les cotés peuvent faire la différence dans un rush ou un team deathmatch …..

Impact FPS

Sur la machine de test avec les réglages sur high le passage en 2560 se paye de 9 fps sur 60
On perd environs 17% ce qui est cohérent vu le nombre de pixel supplémentaires à animer

Avis

Les simers sont aussi des joueurs et donc ils seront heureux d’apprendre que le 21/9 + 29 pouces procure une très bonne immersion (et un avantage certain).

 

Conclusion

A l’heure où les 24 pouces wide se trouvent pour moins de 200 euros  et que les cartes graphiques modernes gèrent parfaitement le multi écran.
Est-il judicieux de préférer les 29 pouces 21/9 à un « bon vieux triptyque de 24 pouces » ??

La réponse va vous paraitre bateau mais cela dépendra en fait de l’utilisation choisie et de ce que vous avez déjà chez vous.
Si vous ne jurez que pas votre cockpit full réaliste, accessoirement  non  transportable et votre SLI de 780TX 12 go.
Si vous êtes déjà bien installé  dans une pièce spécialement  aménagée (avec amour ou un sous-sol transformé en antre du mâle), équipé  d’un triptyque de 24 pouces  déjà en place  et parfaitement configuré pour vos simulateurs préférés.
Repasser à un écran unique sur votre PC simu sera certainement pour vous une régression surtout si vous  avez  à côté un deuxième  PC pour vos autres occupations numériques, car pratiquer Word ou BF3 dans un cockpit ne sont pas les choses les plus naturelles ….

Dans ce cas-là ce type de matériel n’est pas fait pour vous combler, à moins d’être très très proche de son banquier et d’envisager de remplacer vos trois  24 pouces par trois superbes  298P4QJEB.
Chose qui devrait vous couter au bas mot 1500 euros … gloups ….

Par contre si vous « simulez »  toujours  avec  votre « vieux » 24 pouces en 1920 (qui menace de vous lâcher) la question mérite largement d’être posée.

Et la réponse est OUI !!
Même si ce format n’est pas encore totalement bien pris en charge par tous nos simus le confort d’utilisation ressenti comparé  celui d’un 24 pouces est bien notable. Que cela soit dans votre vie de simer mais également celle de joueur et d’utilisateur de PC.

Apres 1 mois d’utilisation vous ne voudrez  sûrement pas revenir en arrière (chose que je vais devoir faire à contre cœur).
Un format 2568*1920 en 32 pouces serait un moniteur idéal pour une  utilisation mono écran.
Mais il n’existe pas pour le moment..

 

Leave a Reply