Night mode

Review du Pimax 5K+

Review du Pimax 5K+

Review du Pimax 5K+

Nous avons décidé de présenter des revues de certains des casques VR actuels, en notre possession, pour en faire une comparaison afin de vous aider a faire votre choix parmi les casques VR qui commencent à arriver sur le marché.
Ces revues se veulent impartiales, et basées sur le ressenti de fans de simulation de vol, donc nous aborderons les points qui nous semblent importants pour profiter d’une expérience de vol immersive.

Nous allons commencer par le Pimax 5K+ gracieusement prêté par l’un de nos membres.

Le prix.

Commençons par le commencement, le prix!
Bah oui, avant toute chose pour profiter du casque il va falloir l’acheter.

Le casque Pimax 5K Plus est actuellement à 699$ (on dira 700€ avec les frais de port) sur le site web de Pimax, mais voilà à ce prix là vous n’avez que le casque et aucun système de tracking avec.
Donc si vous voulez utiliser le casque correctement il vous faut au minimum une « Base station » de Vive, qui est à environ 200€. Si on veut un Tracking roomscale il en faut deux.
Si vous voulez utiliser des manettes VR, il faudra ajouter 300€ pour en avoir deux.
Et pour finir si on veut profiter d’un casque avec du son, et avoir un meilleur confort alors il faudra ajouter 120€.

Si on fait le total pour avoir de quoi jouer de façon confortable, il faudra débourser 1320€, ou 1520€ pour faire du roomscale.
Pour ceux qui ont un petit budget, 900€ sera le minimum a débourser pour profiter du Pimax. Si vous avez de la chance vous pourrez trouver des bases en occasion pour environ 150€.

 

La mise en service.

Installation

Si l’installation se déroule sans problème, avec un driver « léger » d’un peu plus d’une centaine de mégas, faire fonctionner l’engin se révèle un peu plus compliqué car à première vue, c’est assez capricieux.
Si pour mon cas, faire fonctionner le casque (c’est-à-dire avoir les écrans actifs) a été sans encombre, ça a été un peu plus compliqué pour la base.
En effet, j’ai eu du mal à faire reconnaitre la base par « Pitool », l’interface de configuration du casque.
C’est un problème connu (et navrant vu que le casque est tout de même sorti il y a 10 mois).
Ensuite, j’ai eu du mal à faire « tracker » le casque par la base, nous en parlerons un peu plus tard.

Pour la « non détection » de la base, la solution consiste à effacer un répertoire, puis redémarrer le service Windows du Pimax, brancher la base puis relancer Pitool.
Certains utilisateurs doivent le faire systématiquement  avant chaque session de VR : la on est pas du tout dans le plug and Play.

Un petit lien d’aide si vous rencontrez ce problème :

https://forum.pimaxvr.com/t/8k-5k-headset-not-tracked-workaround/17454

Le tracking

Une fois la base détectée, encore faut t’il quelle visualise le casque.
C’est la que l’installation et le positionnement physique de la base est primordiale. Cette dernière doit évidement pointer vers le casque mais elle ne doit pas être trop près. Un minimum de 1.5m est une bonne distance. Trop près (sur votre bureau par exemple) elle n’arrivera pas à accrocher le casque.
Elle est également sensible à la lumière, au contre jour, donc son positionnement est loin d’être anodin.
Pour tirer le meilleur du casque, il faudra passer un peu de temps sur le sujet. Si vous avez des problèmes de tracking du casque, ce n’est pas forcement un problème d’informatique, mais plus probablement un problème de positionnement des bases.

Voici un lien à visiter avant l’installation. Cela vous fera gagner du temps et du confort.

https://www.vive.com/fr/support/vive/category_howto/tips-for-setting-up-the-base-stations.html

La configuration

Une fois le casque reconnu, tracké, il reste à configurer les options de ce dernier.

Pour ce faire, je vous recommande de suivre le sujet de LOLOF1 sur notre forum, qui présente une base de réglages idéale pour démarrer.
Merci a lui et a LEFUNESTE pour avoir confirmé les différents paramètres ainsi que pour son mod qui permet d’exploiter au mieux la VR http://www.checksix-forums.com/viewtopic.php?f=468&t=204545

Chaque cran du réglage du Super Sampling dans l’onglet VR de DCS a un impact considérable sur les FPS, il faut donc y aller avec modération.
Par-contre chaque modification de réglage dans Pitool demande un redémarrage de votre ordinateur, afin d’être certain que celui-ci est bien pris en compte par le casque! Là aussi pour le plug and play on repassera…

L’image, le FOV ect..

Clairement, le PIMAX 5K+ est un casque exigeant. Il vous faudra au minimum une 1080TI pour commencer à en tirer avantage.

En réalité, aucune machine actuelle, quel que soit le budget n’est capable de l’exploiter à 100%, tous les détails du simulateur (DCS) à fond. Il faudra donc faire des concessions.

Le fov

Même au mini, le FOV (largeur de champs de vision) est très supérieur aux casques de 1ere génération (Vive et Oculus).
C’est un petit plus pour l’immersion (moins impressionnant que je le pensais) mais la perception de la vitesse est bien meilleure.

Au Maxi, le FOV est tout simplement inutilisable sous DCS, ca rame trop.
De plus il y a des déformations déplaisantes tout autour de l’image et des aberrations chromatiques en bordure, ce qui en limite franchement l’intérêt.
On est plus dans le marketing que dans le pratique. Oui, il y a un grand FOV, mais l’image n’est pas exploitable dans sa totalité.
Autre conséquence de ce grand fov, les lentilles utilisées atteignent leurs limites, il en résulte une légère déformation de l’image, un léger effet « fisheye/Cul de bouteille » pas forcement agréable et propice à donner le mal de mer.
Cet effet est présent quelque soit le fov, il est lie a la grande ouverture des lentilles, paramètre qui est fixe.

Le SDE (Screen Door Effect/ Effet moustiquaire)

Le SDE (la visibilité des pixels de la matrice) est encore bien présent, de ce point de vue, j’ai été assez déçu, sans doute un peu trop influencé par des youtubeurs trop enthousiastes.

Le piqué, la netteté de l’image est bien meilleure que sur les CV1 et Vive. Les cockpits sont + lisibles, tout comme les textures du terrain alentour qui sont moins délavés.
Rien que pour cela, le changement de casque d’un modèle de 1ere génération vers ces nouveaux casques se justifie.

Cependant, si votre carte graphique est une 1080 TI, il faudra faire l’impasse sur les ombres, le MSAA et autres paramètres pour garder un framerate confortable.
En dessous de cette carte, vous pouvez utilisez le Pimax, mais il faudra brider sa résolution afin de ne pas coucher la carte graphique, la qualité de l’image en souffrira, l’intérêt dans ce cas est donc assez limité, surtout à ce prix.
Gardez ce ci en tête, il faut une machine au top pour ce casque, et pas une machine au top de ce qui se faisait il y a 2 ans…

Les FPS

Le casque propose un Smart Smoothing qui crée des images intermédiaires pour assurer une stabilité des FPS quand la carte graphique peine à fournir.
Malheureusement quand ce mode est activé, il semble qu’il ne propose que 36 FPS (72 hertz/2) ce qui est un peu bas pour de la simu de combat sans pour autant être fantastiquement efficace.
Sur un tonneau rapide, à 36 FPS, la ligne d’horizon saccade (plus particulièrement si on regarde sur le coté de la machine) ce qui dégrade l’impression de fluidité.

En pratique, cette barre des 36 FPS est vraiment la limite à ne pas franchir, il faut s’assurer qu’en toute situation, vos FPS ne descendent pas en dessous.
Quand cela se produit, même rarement, la fluidité générale souffre, vous aurez des micro-freeze, des dédoublements de texte et autres artefacts déplaisants.
Ces phénomènes sont les symptômes de FPS trop faibles (on les retrouve sur la plupart des casques). En cas de doute, il faut toujours donner la priorité aux FPS plutôt qu’aux détails graphiques !
C’est bien d’avoir 36 fps, mais si l’image affichée est dédoublée des que l’on translate la tête… c’est peu confortable !

Le confort

La première fois que j’ai posé le casque sur ma tête les l’écartement des lentilles n’était pas réglé et étaient trop proches, du coup elles s’appuyaient sur mon nez! Sensation plutôt douloureuse!
Je les ai vite réglées…
Heureusement mon IPD plutôt dans le standard m’ont permis d’avoir les lentilles suffisamment écartées pour ne pas appuyer sur le nez, au repos.
Par contre lors des mouvements brusques en Dog Fight, là, je me prenais les lentilles dans le nez! Ce qui n’est pas très agréable…

Je ne porte pas de lunettes mais mes cils frôlaient les lentilles, ce n’était pas forcément gênant, mais je pense que les personnes qui portent des lunettes vont avoir pas mal de problèmes avec ce casque.

La sangle quand à elle est d’une qualité médiocre et rend le casque difficile à positionner sur la tête, certains utilisateurs ont acheté le support de casque de VIVE et ont imprimé en 3D des pièces afin de l’adapter au Pimax 5K+.

Toute-fois le poids du casque et sa mousse plutôt confortable, mont permis de le porter longuement sans trop de problème.

 

Bilan

Après quelques jours de prise en main, ce Pimax 5K+ trouve sa place. Si les 1eres heures n’ont pas été très heureuses en raison des drivers et autres complications, après quelques jours de réglages divers, on parvient au compromis graphisme/FPS.

Il n’est pas la révolution tant annoncée par les Youtubeurs dont on peut sérieusement douter de l’objectivité pour certains.
Mais plutôt une bonne évolution de ce qu’aura été la première génération de casques VR.
Il reste onéreux si l’on doit intégralement s’équiper (casque et bases) et moins homogène que les produits concurrents qui arrivent à être plus complet, compétitifs et confortables.

Le casque Pimax 5K+ est donc satisfaisant, mais offre un rapport qualité prix décevant en neuf.

Le Pimax 5K+ n’aura été qu’une parenthèse dans l’histoire de la VR grand public puisque de nouveaux modèles du même fabricant arrivent déjà.
Cependant, en occasion et à bas prix, il reste une option intéressante si vous disposez d’un PC très puissant à mettre derrière.

Il convient de rester prudent vis a vis des annonces de PIMAX, ce fabricant semble faire passer les spécifications techniques en priorité, il en résulte un produit parfois déséquilibré et des fonctionnalités pas forcement exploitables à ce jour dans le cadre de la simulation de vol.
Si ce casque était un bon choix en début d’année 2019, il s’est largement fait rattraper par la concurrence qui propose des produits 100% exploitables, plus équilibrés en sortie de boite.

 

NDC6 :  Grand merci à Flow pour sa confiance, et a LOLOF1 pour les prêt de  photos)

6
Un casque qui a tout misé sur le FOV...

The Good

  • Le FOV, bien plus large que chez la concurrence.
  • La netteté de l’image si l’on vient d’un Vive ou d’un CV1.

The Bad

  • Le prix trop élevé.
  • Le confort Moyen.
  • Les drivers capricieux voir allergiques à certaines machines un peu anciennes…
  • Très exigeant en hardware.
  • Le SDE encore trop visible.
  • Pas de casque audio.
  • L'effet cul de bouteille sur les bords des lentilles.
5.5 Confort
8.5 FOV
7 Qualité d'image
4 Drivers
7 Tracking
4 Prix (si achat de la totale)
Dimebug / IceMakeR / Ghostrider

Dimebug / IceMakeR / Ghostrider

5 Comments
  1. Foxy
    29/10/2019 at 13:01 Reply

    A quand un test du HP reverb ? 🙂
    N’hésitez pas à faire vos test sur IL2 également qui est optimisé pour la VR et qui est plus stable entre les versions que DCS

  2. devot
    29/10/2019 at 13:18 Reply

    Bonjour

    merci pour ce test
    perso j utilise ce casque uniquement pour le simracing et mon jugement est totalement diffèrent donc ca dépend aussi des jeux DCS n est pas optimiser pour la VR et c est peut être pas le meilleur jeux pour tester le casque et les réglages sont aussi très important .

  3. Boughazi laurent /lolof1
    29/10/2019 at 14:17 Reply

    Super test @Icemaker 👍🏻👍🏻😎😎
    Concis, précis et réaliste /20/20 👍🏻👍🏻
    Dans peu de temps le logiciel de Pimax vas recevoir un update et vas passer en #120hz enfin ,comme le Valve Index 👍🏻
    Ce Pimax est un très bon casque mais déjà son remplaçant chez Pimax vas arriver le 18/12/2019 avec 2 modèles :
    Le Pimax 8K+/ et 8K X en 4K par œil mais quel Pc vas les faire fonctionner à 100% ???

    Aplushhhhsss /lolof1

  4. lefuneste01
    29/10/2019 at 19:08 Reply

    Hello., quelques compléments à ce test assez objectif:
    Effectivement les lentilles sont trop proches, particulièrement si l’on a des lunettes, il faut utiliser cette « intercalaire » : https://www.thingiverse.com/thing:3489564/files ou remplacer la mousse par une plus épaisse (je me demande si les derniers modèles n’ont pas été revus de ce côté là ).
    Le « smart smoothing » n’est pas limité a 36 fps (72 hz/2). Il existe aussi 32 fps (64hz/2) et 45 fps (90hz/2). En fait il faut choisir la fréquence la plus adaptée a ce que l’on sait afficher en jeu.Si le SS est trop élevé et bien ca saccade et il y a des artefacts ou des dédoublements.

    DCS fonctionne étonnament bien avec un SS a 32fps et le pitool beta 180, c’est très. fluide si vos settings permettent de rester un peu au dessus. Les problèmes évoqués ci-dessus sont alors quasi inexistants.
    Concernant il2BoS c’est autre chose, le SS ne marche pas bien mais comme je suis a plus de 72 fps la ou j’ai 40 fps coté DCS je limite l’affichage a 72 hz et ca roule (ou ca vole).
    Il est impératif de désactiver le « parallel projection » sinon les perfs sont trop dégradées et la qualite d’image est poins bonne. Ca casse les zooms de DCS et Il2 BoS mais mes mod corrigent ce problème.
    Le FoV « small » permet de moins impacter les ressources tout en ne changeant quasiment rien a ce que l’on voit, de mon point de vue. Ca limite aussi les distortions en périphérie, et le FoV reste sans commune mesure avec ce qu’on a ailleurs.
    Le « sweet spot » (zone ou l’image est nette) n’est pas évoqué. Je crois qu’il est meilleur que sur certains autres casques.
    Le ticket d’entrée est une 1080ti pour éviter de faire trop de concessions sur les réglages. Mais ce sera aussi le cas pour les nouveaux casques « HD »

  5. Ghostrider
    29/10/2019 at 21:28 Reply

    Le test HP reverb arrive 😉
    l avis est tranché car le Pimax avait face a lui (sur le même bureau) le HP reverb.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :