Test Thrustmaster Warthog

Test Thrustmaster Warthog

Le cougar passe la main

1. Historique (un peu d’histoire ca ne fait jamais de mal)

Depuis maintenant de nombreuses années le nom de Thrustmaster est associé au matériel de simulation haut de gamme.
Les plus anciens d’entre vous se souviendront surement des FLCS et autres F22 pro qui ont ancré dans l’esprit des simer les termes « qualité et simulation ».
Son passage dans le giron français, il y a presque 10 ans, n’a pas terni cette image. Malgré les tentations de production de masses grand public très rentables (joypad, stick bas de gamme and co) Thrustmaster n’a jamais perdu de vue le marché des hardcore simer.

 

La sortie du Cougar, réplique métal du HOTAS de F16 en 2002 a redonné à la marque le prestige qu’avaient bâti ses géniteurs américains. Thrustmaster et la simulation c’est donc bien une longue histoire d’amour, Idylle qui comme souvent donna naissance à moult progénitures.

Dernier né dans la famille : le Warthog, qui 8 ans après la naissance de son grand frère le Cougar a la difficile tâche de prendre la relève de son ainé. Le Cougar qui malgré son âge canonique pour un périphérique de jeu arbore encore une patine lustrée et une mécanique sans réel rival. Cela bien sur grâce aux nombreuses opérations ou transplantations apportées tout au long de ses 8 années, modifications qui ont amélioré et prolongé le confort et la vie de ce vieux félin.
Thrustmaster via le Warthog relève le difficile défi de faire oublier le Cougar et ses petites tares de naissance.

2. Les défauts de l’ancêtre (comment ne pas répéter les erreurs du passé).

Malgré un niveau de qualité rarement égalé pour l’époque le Cougar fut victime d’erreurs de conception et de production :
• Un matériau mal adapté au contraintes répétées qui a la longue provoquaient du jeu dans le stick
• un assemblage parfois perfectible qui provoqua la casse de certaines parties
• un système de slew (dispositif de curseur radar) difficilement exploitable….
• des potentiomètres s’encrassant ou rendant l’âme prématurément …..

Conscient de ses responsabilités le SAV de Thrustmaster se montra excellent pour les problèmes de pièces mais fut incapable de proposer une solution au défaut de « jeu dans le manche », ce furent des bricoleur de génie qui offrirent des options pour régler ou améliorer cela, Mod NNDan ,FCC, FSS etc …
Tout cela avec un surcoût non négligeable qui alourdissait encore plus la note déjà élevée du Cougar. Mais le résultat en valait largement la peine ..
Après 8 ans bon nombre de Cougar ornent toujours nos bureaux/cockpits. Nombres de simers en sont pleinement satisfaits et pour les pousser à remplacer le « vieux matou dopé aux mods » et passer a la caisse il va falloir que le Warthog se montre impérial, sans défauts majeurs. Il devra répondre à toutes les attentes des simulateurs récents et surtout offrir une qualité encore supérieure à tout ce qui existe. Thrustmaster y est-il arrivé ???
Et bien c’est cela que nous allons découvrir ensemble.
Suivez le guide !!!!

3. Pourquoi cochon sauvage ?


Warthog …… ???
Autant « Cougar » véhicule une image flatteuse de félin rapide et puissant autant Warthog véhicule surtout l’image …. D’un phacochère (sorte de cochon sauvage) ……. !!!!
Le marketing chez Thrustmaster est-il tombé la tête la première dans un fut de bière dont les bretons sont si friands… (et oui Thrustmaster est basé a Rennes) ?

Point du tout !!!! Le nouveau-né de chez Thrustmaster est la réplique quasi exacte du HOTAS présent sur l’A-10C célèbre avion d’attaque au sol US dont le nom de guerre est….. Warthog.
L’intérêt de ce choix est d’offrir une double manette des gaz inédite et un joystick évolution de celui du F-16 . Il est a noter que cette ergonomie de Stick tend à se standardiser au sein des forces US c’est pour cela que nous le retrouvons dans d’autres avions d’armes.
Pour être complet TM (Thrustmaster) a également modélisé la planche instrumentale située sous les manettes de gaz du A-10C.

Aparté :
Thrustmaster au contraire d’autres constructeurs privilégie une optique de réplique de l’existant. Pas de fioritures spatiales ou de couleurs étranges !! Rien que du concret et du réel !!


Le vrai HOTAS du A10-C

Petite vidéo tirée de la Preview C6

1 of 9
9
Foncez le Warthog est ce qui se fait de mieux !!

Summary

Thrustmaster a bien travaillé et nous offre avec le Warthog un produit qui marquera son créneau. On peut bien sur regretter qu' il ne soit pas « full metal » mais cela aurait eu un impact certains sur le prix . On peux aussi trouver le slew control un peu cheap mais les choix technologique adaptés au marché grand public ne sont pas légion.Disponible sous la barre des 400 euros le Warthog est le meilleurs HOTAS disponible. Thrustmaster marque un grand coup et le « gap » avec les autres produits disponible est énorme !! Contrairement à d'autres produits le Warthog convient a tous les simulateurs, la qualité de ses composants, sa précision sans égale et sa puissance de programmation en font la nouvelle référence.Vous cherchez ce qui se fait de mieux et n'avez pas peur de dépenser le prix d'une bonne carte graphique dans un joystick. Vous n'envisagez pas de piloter un A10C sans un HOTAS digne de ce nom ..

9.5 FABRICATION
9.2 ERGONOMIE
9 Fonctionalités
9.1 Suite logiciel
8 Prix

Leave a Reply