Thrustmaster TWCS throttle

Thrustmaster TWCS throttle

Un périphérique qui ne manque pas de gaz

Cela fait maintenant quelques mois que Thrustmaster cherche a combler le vide dans sa gamme de périphériques de simulation.
Nous trouvions entrée de gamme le super T-16000 (déja testé dans nos colonnes) puis le T-flight « hotas », (également déja testé sur c6) suivi de rien et pour finir le Hotas Warthog, qui reste encore à ce jour la référence des HOTAS …
Entre ces deux segmentations rien..
Ceci pour le plus grand plaisir de Saitek qui en profita pour vendre des X-52 par wagons entiers durant des années…

 

en-joysticks-gaming-pc-thrustmaster-t16000m-fcs-hotasAvec le succès grandissant des simus spatiaux à fort potentiel commercial Thrustmaster ne pouvait pas laisser sa gamme de périphériques en l’état.
La réplique débuta par la sortie en mai 2016 d’un palonnier « entrée/milieu de gamme » le TFRP vendu à moins de 100. Le TFRP sera rejoint d’ici quelques jours par une throttle milieu de gamme la TWCS. Annoncée à 70 euros le TWCS se place dans une gamme de prix agressive ou du moins abordable.

Coté marketing Thrusmaster profite de la sortie du TWCS pour l’associer à un T-16000 updaté au sein d’un pack « pompeusement » appelé T-16000M FCS Hotas. Ce pack est annoncé vers les 115 euros.
Pour ce qui est du « nouveau » T-16000M je vous dirige vers l’article du T-16000, les changements étant cosmétiques il reste pour CheckSix un excellent choix pour débuter !!!!

Revenons donc à la principale nouveauté : la TWCS Throttle.

Description

Noir c’est noir , cheap c’est cheap
Comme le tarif annoncé pouvait le laisser penser le TWCS est presque exclusivement en plastique. Les boutons, les hat tout est en plastique, et cela donne un coté trés cheap (produit bas de gamme) à l’ensemble.
Nous sommes ici loin de la finition d’un Warthog c’est bien clair, pas de jolie peinture sur métal ou de switch rutilants du plastique rien que du plastique.
Il faut garder à l’esprit que nous ne sommes pas ici dans les mêmes gammes de prix que le X-55 ou le TM Warthog ..
Le but étant de démocratiser ce type de périphérique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La seule chose qui échappe au plastic ce sont deux rails « déco » sur les bords du socle. Deux barres voulant symboliser je pense l’utilisation du système de glisse S.M.A.R.T déjà présent sur le palonnier TFRP.

Thrustmaster n’a pas cherché cette fois à imiter un modèle existant sur un vrai avion de combat (quoique), mais s’est plutôt concentré sur l’ergonomie.
La TWCS se compose d’un socle plat sur lequel glisse la manette de gaz, le cable usb d’une longueur d’ 1.80m est bien pratique pour faire le tour du bureau et le brancher sur la tour, merci à TM de ne pas avoir fait d’économies de bout de chandelle sur ce coup la.
Ici pas de boutons sur le socle, tous se trouvent sur la manette de gaz .
Sous le socle quatre pads antidérapant très efficaces « fixent » la TWCS sur le bureau, sur une surface lisse elle ne bronchera pas.
Si vous désirez la fixer plus durablement (bureau ou cockpit) 2 puits de vis sont intégrés afin de pouvoir fixer le TWCS pour le le dessous (voir vidéo).
Sur la face avant on trouve également une prise RJ12 qui permet de brancher le palonnier maison TFRP afin d’unifier ces 2 périphériques en un seul.
Cela pourrait vous permettre d’économiser un port USB mais attention si vous voulez l utiliser avec le T-1600m cela vous obligera a vous plonger dans TARGET pour profiter de tout les axes  :

Aparté technique

TWCS + TFRP + T1600m
Quand le TRFP est branché sur la TWCS cette dernière devient un périphérique 8 axes, ce qui en cas d’utilisation de TARGET GUI va signifier que si nous rajoutons le T-1600m il faudra programmer certains axes pour émuler des touches clavier ceci afin conserver les 2 axes du joystick en « proportionnel ».
Car TARGET GUI créé un seul contrôleur « virtuel » pour windows et ce dernier est plafonné par DirectX à 8 axes par controleur.
Hors nous avons , 5 axes de TWCS + 3 axes TFRP + 4 axes du T-16000m =12 axes…

Si l’on néglige la mini throttle qui équipe le T-16000 et le Twist de la poignée, il nous reste encore 2 axes qui nécessiteront d’être programmées en « digital » au lieu de proportionnel.
Donc, si vous êtes fan de programmation via T.A.R.G.E.T, l’idée d’économiser le port USB sera avant tout une source de complication.
Conseil : Si vous n’utilisez pas T.A.R.G.E.T GUI, profitez du branchement en direct sur la Throttle sinon évitez.

GAAAAAZ!!

Le système de friction est du type glissière, la partie throttle glissant sur un axe linéaire supporté par les 2 tiges (internes) du système SMART.
La course de la manette est de 80 mn tout cela échantillonné sur 65635 valeurs, autant vous dire que c’est un luxe de précision.
Il n y a pas de « detente » PC ou idle comme sur le warthog (pas de point dur sur la course de l’axe marquant la position de certains régimes moteurs).
Cela nécessitera donc une certaine habitude pour pouvoir estimer à l’aveugle la position exacte du régime moteur. Et oui car on ne vole pas les yeux collés sur sa manette des gaz.

-« Alors ca glisse ? »
-« Objection monsieur le procureur !! »

Bonne nouvelle un système de friction est présent sur le TWCS, mauvaise nouvelle c’est un sadique …
La friction est réglable via une vis interne sous le socle, vis accessible quand la manette se trouve en position maximale (voir vidéo) .
Le système pourrait être idéal voir très intelligent si les ingénieurs bretons avaient équipés cette toute petite vis (pas chère) d’un système de retenue.
Car si par malheur vous dévissez trop cette ridicule petite vis sadique et bien elle ne trouve rien d’autre à faire que de tomber à l’intérieur du boitier!!
Et croyez-moi elle ne demande que cela la coquine !

Il vous faudra alors utiliser votre tournevis cruciforme pour enlever les 8 vis de la plaque pour ouvrir le fond du TWCS afin récupérer la vis « déserteuse » puis refixer le « léger » systéme de friction.
Coté finition on a déjà vu mieux…..la prochaine fois une astuce pensez à une rondelle de retenue

« A part cela ca glisse bien ?? « 

le système SMART a connu quelques petits soucis de jeunesse sur le TFRP mais Thrustmaster nous a juré avoir régler les soucis de frictions aléatoires.
Et personnellement je suis assez confiant le modèle final testé ici ne présente aucun problème de ce côté, au contraire….
Quand la vis consent à rester dans le boîtier (je sais je suis taquin) le système de friction fonctionne bien on peut donc alterner entre une glisse dure orientée chasseurs modernes et une glisse très fluide plutôt réservé aux hélicos ou warbird.
Je n’ai pas rencontré de phénomènes de « collage » à la mise en mouvement mais une glisse bien fluide sans a-coups.
Bien sur si vous serez à fond cela glissera moins facilement mais c’est justement le but recherché ..
C’est donc une glisse de qualité et très précise (65635 valeurs sur une course de 8 cm) que nous offre le TWCS

 

La Throttle (manette des gaz)

Quand nous observons la position générale des hat et des boutons, un léger air de famille apparait entre le Warthog et le TWCS, mais juste un air les deux throttle ne jouant pas dans la même gamme …
Mais cela inspire confiance.

Passons à la fiche technique car il y a de quoi rendre un simer fauché heureux !!

5 Axes :

  • Gaz (65635 valeurs) : largement suffisant !!
  • palonnier (1024 valeurs)
  • bouton rotatif (1024 valeurs) non indéxé (pas de point central)
  • mini stick (2 axes 1024)

1 hat point of view (8 directions)
14 boutons
1 connecteur Rj12 (palonnier TFRP)

Coté fonctionnalités le deal est rempli le TWCS fait le job, le nombre de boutons, la présence d’un mini stick très précis et de 2 axes (rudder et antenne) raviront les simers en crise aigue de manque d’axes et de « boutonite »
Certes c’est une manette mono moteur mais dans la pratique elle comblera la majorité des simers .
Les boutons ne sont pas ici jetés sur la poignée « à coup de fusil » mais placés de façon intelligente, l’expérience acquise par TM avec le Cougar et le Warthog est ici bien employée.

Mais attention:
Les boutons tombent donc bien sous les doigts mais seulement pour les pilotes équipés de petites mains « normales.
les grandes « paluches » rencontreront plus de difficultés, certains contrôles devenant moins accessibles aux « gros doigts ».
Jouer avec le mini stick de la face avant se fera en frottant ses gros doigts contre les palettes de palonnier …
Un petit tour sur la vidéo ci-dessous sera très instructif sur ce sujet.
Un test avant achat est donc recommandé pour ceux que la nature a bien gâté…

L’ergonomie globale est donc très bonne, seul pêche la qualité un poil cheap des plastiques des boutons et des hat.

Target « locked »

Un des très gros plus de la gamme Thrustmaster est la suite logiciel maison TARGET qui vous permet de configurer tout ce qui peut l’être sur ses périphériques « simulation ». La course des axes, l’affectation des boutons peuvent être ajustés aux petits oignons soit via une interface simplifiée soit via un langage extrêmement poussé. TARGET est utilisé pour les HOTAS haut de gamme Thrustmaster c’est donc une excellente chose que le TWCS et le T16000m profitent de cette suite logiciels.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Et ca vole comment ? »

L’ayant longuement testée sur différents simulateurs et autres logiciels dont je ne peux pas citer les noms tellement j’ai honte (j’avoue Arma3, War Thunder …)   la TWCS s’est toujours montrée à la hauteur de ma confiance.
Elle n’a jamais rougi de honte devant ses grands frères que cela soit dans un Mirage 20000 au-dessus du Nevada que dans un Huey (intransigeant avec  les mauvaises Throtlle) en finale sur un spot impossible.
Elle s’est même aventurée dans les steppes glacées dans des cockpits rustiques sans jamais me laisser tomber.
L’usage de la palette palonnier nécessite bien sur un temps d’adaptation mais rien d’insurmontable au final, même si vous devrez choisir ponctuellement entre mettre du pied et bouger votre curseur radar.
Si jamais je devais me deplacer « léger » avec un portable par exemple je prendrais sans hésitation   le TWCS et le T-16000m dans mes valises.

TWCS en images (qui bougent).

 

Conclusion

Thrustmaster poursuit avec le TWCS la conquête d’un marché à fort potentiel: celui des simers ne voulant pas mettre 1/4 de smic dans un périphérique de simulation.
Il offre à son T16000 un peu seul une throttle  qui au final malgré des petits défauts de jeunesse fait le job et le fait plutôt très bien pour son prix .
Annoncée à 70 euros (prix qui espérons le, devrait baisser un peu après le lancement) le TWCS offre des fonctionnalités que seuls les kits Hotas bien plus chers nous offraient jusqu’à ce jour .
les « features » sont nombreuses et l’ergonomie bien étudiée.
Avec le T16000M vous aurez un ensemble cohérent et abordable  qui permettra de bien profiter des simus de combat ou des space sim modernes.
Ce « kit » n’est bien sur pas comparable aux HOTAS haut de gamme mais à ce prix c’est un trés bon choix pour les plus fauchés ou plus raisonnables d’entre nous !!!

 

7.4
Une bonne throttle abordable

The Good

  • Le prix
  • Le nombre d'axes et de boutons
  • Le cable de 1.80m
  • la suite logiciel TARGET

The Bad

  • Le coté cheap
  • N'aime pas forcément les grosses mains
  • un systéme de réglage de friction sadique
5.5 Fabrication
7.2 Ergonomie
7.8 Fonctionalités
9 Suite logiciel
7.4 Prix

Leave a Reply