Retex de la base VPforce Rhino par Batobizare

Retex de la base VPforce Rhino par Batobizare

Batobizare nous propose son retour et son impressions concernant la base VPforce Rhino !
Ce n’est donc pas un test Checksix (donc pas de notation) mais la review personnelle d’un simer.
Grand merci à lui

 

 

 

Retex

Après avoir acquis une base à jauge de contrainte FSSB R3, avec, par définition aucun retour dans le manche j’ai commencé à me renseigner sur les bases à retour de force pour les avions sans fly-by-wire où le FSSB R3 n’est pas adapté. 850 euros en moins et 7 mois d’attente plus tard me voila en possession du VPForce Rhino #44.

Passage de commande et réception

Pour passer commande il vous suffit de passer par le discord de VPforce, vous y trouverez une section FAQ qui vous mènera à un google form afin de faire un préachat, cependant la liste d’attente est longue,
J’ai eu la base #44 au bout de 7 mois d’attente pour ma part. Heureusement Walmis (le créateur du Rhino) a récemment engagé des personnes afin de l’aider dans le montage des Rhino.
Après il vous suffit d’attendre et quand votre base est presque prête vous payerez soit par paypal soit par virement bancaire.
Au moment de la réception j’étais assez peu content car le livreur avait mis le colis de 7kg en équilibre sur une poubelle qui a fini par tomber mais heureusement le colis est très bien fait et protège parfaitement votre base.

Spécifications

Lors de l’achat vous avez le choix entre 2 options :

  • Acheter un kit avec 2 moteurs, une carte contrôleur et un accès au software proposé par VPforce, vous devez donc vous occuper de la partie mécanique.
  • Acheter une base prête à l’emploi dès la sortie de la boîte.

Je vais vous parler de la base Rhino puisque c’est l’option que j’ai choisie.

Malgré le fait que le Rhino soit équipé du moteur le plus faible proposé par VPforce vous avez quand même 9Nm de couple ce qui se traduit par 5kg mesuré à la base (sans extension donc). Ce qui permet quand même d’avoir une force élevée, avec ses avantages et ses inconvénients (enfin un seul inconvénient me vient en tête c’est les vibrations transmises par le sol qui peuvent et seront entendues si vous êtes à un étage).

Le Rhino aura grand mal à être mis sur un bureau et devra être fixé au sol (comme je l’ai fait) ou alors utilisé avec un montage Monstertech.
La plaque de montage pour le Rhino est fournie pour 30 euros supplémentaires à l’achat du Rhino.

Impression initiale

Extérieurement quasiment intégralement imprimée en 3D depuis la plaque de fixation jusqu’au filetage permettant de fixer son grip .
Ce qui est un défaut car j’ai mal visé mon grip la première fois et l’ai endommagé, heureusement pas assez pour nécessiter de refaire le filetage.
Seuls l’arrêt d’urgence, le potentiomètre, la poulie de distribution et la courroie elle même ne sont pas imprimés en 3D.
Le Rhino semble tout de même robuste, au niveau du poids çela s’annonce du solide (6kg tout de même), en appuyant sur les bords ça ne bouge pas.

Immédiatement après vous êtes en théorie prêts pour voler, vous pouvez en plus télécharger le logiciel qui fonctionne avec le Rhino afin de modifier son comportement en fonction de ce que vous souhaitez.
En effet pas besoin de changer des cames ou autre, ici le ressenti est complètement customisable dans le logiciel proposé en fonction de ce que vous souhaitez et très rapidement.
Vous avez même la possibilité de créer plusieurs profils en fonction des avions.

Cependant j’ai rencontré un léger problème dans le sens où mon grip de F16 de RealSimulator n’était pas bien reconnu, le « haptic » vibrait sans cesse et la base recevait plusieurs inputs sans aucune action de ma part…..
5 minutes après j’étais en LogMeIn avec Walmis (le fabricant de la base) pour essayer de réparer le problème, sans solution visible il m’a proposé d’envoyer le grip à sa charge à son “laboratoire” pour étudier le grip en profondeur et que je puisse m’en servir ainsi que ceux après moi. Cependant le lendemain le problème était parti : le grip était reconnu et les boutons fonctionnels pour la plupart (seuls les boutons inexistants sur un grip de F16 de TM  n’étaient pas reconnus à savoir : 2 voies sur le Expand/FOV ou la pression sur le TMS, le DMS et le trim étaient non fonctionnels, le 4 voies sur le weapon release fonctionne ainsi que celui sur le NWS).

 

Essais en vol

Evidemment gros changement pour moi, uniquement habitué à un manche qui ne bouge même pas : maintenant on ressent ce que l’avion fait.
Malheureusement petit problème lorsque j’essaye certains avions tels que le C-101 ou le MiG-19 : il n’y a aucun effet…
Heureusement une solution existe : VPforce vous propose un second logiciel appelé TelemFFB, celui se base sur la télémétrie de DCS pour vous proposer des effets inexistants ou les supplémente (réglable au besoin).
Du roulage au sol jusqu’à l’utilisation de contre-mesures vous avez maintenant des effets sur des avions qui n’en avaient pas.
Pour l’instant les effets sont relativement standardisés sur tous les appareils mais à terme TelemFFB semble avoir pour ambition de proposer des effets personnalisés pour chaque appareil.

« Cependant avant de proposer un retour de force, la base est tout d’abord un joystick, alors que vaut la base Rhino en tant que joystick ? »

Le rhino dispose d’un débattement élevé (44 degrés dans chaque direction) ce qui permet une grande précision.
l’utilisation de moteurs au lieu d’une boîte de ressort permet de n’avoir aucune zone morte contrairement à un joystick classique.
Le Rhino se débrouille aussi très bien pour les avions FBW grâce à une réactivité très élevée.

Modules à voilure fixe essayés dans DCS

Bien supportés : F-14, AJS-37, JF-17, Su-25T, MiG-15bis, TF-51D
Un peu supportés : MiG-21 (avec le SAU), F-5E (un effet léger au roulis), MiG-29, Su-27, Su-33, Mirage F1
Pas supportés en l’état : F86, MiG-19, F-15C, C-101, A-10A, A-10CII, Harrier

Comparaison du Rhino avec son unique concurrent actuel : la base Brunner CLS-E

Cette base propose plusieurs avantages à une base Brunner :

  • Plug&play, pas besoin de passer par une Raspberry pour avoir le DirectX
  • Des ventilateurs intégrés permettant d’éviter d’avoir comme sur le Brunner une perte soudaine de retour de force, ici il faut y aller relativement forts sur les moteurs pour qu’ils s’activent et après 5 minutes à forcer sur le MiG-19 j’ai “réussi” à ressentir la baisse de puissance (parce que j’était concentré uniquement là dessus, en dogfight à haut angle de déflection pendant autant de temps vous vous fatiguerez plus vite que les moteurs…
  • Le prix : 800 euros TTC pour la base, comptez 30 euros de livraison au lieu de 1300 euros pour le CLS-E

Un désavantage existe cependant :

  • Le cardan est imprimé en 3D, à voir à la longue si il tient mais je pense qu’un remplacement en métal serait assez simple à faire à la maison.

 

 

Points positifs :

  • Précision
  • Réactivité
  • S’adapte à tous les besoins du pilote sans avoir à ouvrir la base
  • Plug&Play
  • Logiciels

Points négatifs :

  • Prix (même si on en a pour son argent)
  • Temps d’attente
  • Peu de retours à long termes, le cardan en plastique pourrait poser problème à long terme
  • Le bruit des ventilateurs (?)

 

1 Comment
  1. lefuneste01
    20/03/2023 at 08:50 Reply

    En complément : La base fonctionne tres bien pour Il2 et est au top pour les helicos dans DCS. Ca marchouille avec FS2020 (en utilusant XP force). Il est possible d’en faire une version DIY, (ce que j’ai fait) en achetant un kit comprenant les moteurs et la carte, et en imprimant le reste en 3d.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.