Mode nuit

DCS – Preview Mirage F1 CE par Aerges

Preview du mirage F1 par Aerges, version open bêta sous DCS.

Un avion qui en a, avec des poils…* (private joke pour les anciens du F1)

Ce module, est sorti le 20 juillet en accès anticipé et toujours en version open bêta, donc non finalisée.
Il a eu le droit récemment à une grosse mise à jour corrigeant et améliorant beaucoup de fonctionnalités comme l’avionique, le modèle de vol (gestion des amortisseurs de commandes), la gestion moteur, la gestion de l’armement et apportant beaucoup de correctifs et améliorations (voir news).
C’est donc un module toujours en développement et donc encore perfectible sur pas mal de points que nous avons entre les mains.
Mais ce qui nous est livré à ce jour mérite amplement que nous y jetions un coup d’œil sérieusement.

Surtout que le F1 est un avion français très populaire qui a fait vibrer le cœur des passionnés d’aéronautique avec la fabuleuse patrouille voltige Victor. Patrouille qui nous a tant fait rêver et qui nous a quitté tragiquement.

Nous n’allons pas retracer ici toute l’historique du mirage F1, mais juste rappeler les bases pour comprendre le contexte.
Le mirage est un avion de la guerre froide développé dans les années 60-70, c’est un avion entre 2 âges, entre les premier jets « post Corée » et les avions plus modernes Mirage 2000C -F16A à commande de vol électrique.
Même si il rate le « contrat du siècle » (mirage F1 vs F16), il sera acquis et utilisé par de nombreuses forces armées dont la France, l’Espagne, L’Afrique du Sud, l’Irak, la Libye et bien d’autres.
Durant toute sa longue carrière opérationnelle et commerciale, il fut modernisé et produit sous plus d’une dizaine de standard.

Place à la review, je tiens à préciser qu’il s’agit « juste d’une découverte » et pas d’un manuel d’utilisation 😉

Dans ce test nous nous concentrerons uniquement sur la version disponible même si il est possible d’assigner des versions non pilotables aux IA :
F1 CE version espagnole dédiée à l’interception.

Les versions suivantes seront livrées et pilotables au fur et à mesure du développement :
F1 EE : ajout des capacités air/sol,
F1 BE : version biplace
F1-M : version modernisée.

 

Modélisation 3D extérieure.

La modélisation 3D extérieure de l’avion (version F1-CE) est vraiment très détaillée, très fine, très travaillée.
C’est une modélisation superbe, où on peut retrouver tous les détails et toutes les pièces mobiles de l’avion.
Les lignes si fines, si particulières du mirage F1 sont très bien retranscrites et l’avion porte bien sa surnom de « fléchette ».
Aerges continue ses mises a jour sur le modèles 3D en ayant par exemple dans la dernière mise a jour, retiré un des deux canons en fonction de la version sélectionnée.
Les skins « from stock » ne sont pas toujours d’un réalismes absolu, mais ils y travaillent.
A défaut des pack de skin plus « précis » sont déjà disponibles, un post est ouvert sur le forum pour suivre les meilleures réalisations.

 

Astuce :
La version CE de DCS n’ayant pas encore de perche de ravitaillement en vol, il normalement impossible de concevoir une mission avec un F1 disposant de cette perche.
Sauf si vous passez par le menu de mission rapide : choisissez F1 CE , générez votre mission et volez avec une perche (qui ne sert à rien car non-fonctionnelle, mais c’est classe !).
Vous pouvez même en ouvrant la vue complète de l’éditeur rapide (après génération de la mission), basculer vers l’éditeur de mission classique et ainsi la sauvegarder et la modifier.
Attention, si vous changez de skin vous perdrez la perche.

1 of 8
90%
Un excellent module Cold War.

Summary

Ce module est un très bon choix, un excellent challenge à relever, surtout pour les pilotes venant d'avions ultra assistés. Un module qui, si il tient ses promesses dans le futur, deviendra sans doutes une référence des avions Cold War sous DCS Dans sa version actuelle (open beta) vous ne prenez pas de risques, tant le travail déjà effectué est sérieux et les choses à venir déjà bien engagées.

90 % Indice de confiance

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.